Navalny: l'UE décide de nouvelles sanctions ciblées contre Moscou

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont décidé lundi l'adoption de nouvelles sanctions ...
Navalny: l'UE décide de nouvelles sanctions ciblées contre Moscou

Navalny: l'UE décide de nouvelles sanctions ciblées contre Moscou

Photo: KEYSTONE/AP/Yves Herman

Les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont décidé lundi l'adoption de nouvelles sanctions ciblées contre les responsables du traitement infligé à l'opposant russe Alexei Navalny, ont indiqué plusieurs diplomates. Un 'accord politique' en ce sens a été trouvé.

Le chef de la diplomatie européenne Josep Borrell a été chargé de proposer une liste de noms de responsables russes à sanctionner, ont précisé les diplomates. Aucun oligarque ne devrait être concerné, selon eux.

L'accord a été trouvé à l'issue d'une longue discussion entre les ministres, mais aucun nom ne sera cité à l'issue de la réunion. 'Il s'agira de sanctions ciblées, proportionnées et fondées juridiquement', a expliqué un des diplomates.

Appareil policier et judiciaire

Les sanctions devraient viser 'des responsables de l'appareil policier et judiciaire responsables du traitement inacceptable d'Alexei Navalny', a indiqué le chef de la diplomatie autrichienne Alexander Schallenberg à son arrivée à la réunion.

'Il n'est guère possible de sanctionner les oligarques. Nous ne pouvons agir que contre des fonctionnaires, et cela uniquement si nous avons des preuves', a pour sa part souligné le chef de la diplomatie du Luxembourg Jean Asselborn.

'S'il s'agit de sanctionner dix fonctionnaires du Kremlin qui n'aiment pas voyager et n'ont pas de biens à l'étranger, alors ça ne sera pas douloureux et cela ne transmettra pas le message', a averti Leonid Volkov, un proche d'Alexeï Navalny, venu à Bruxelles plaider pour des sanctions européennes contre les oligarques proches du Kremlin. 'Pour nous, cela va signifier que nous devons continuer notre lutte pour convaincre', a-t-il ajouté.

Moscou 'prêt à réagir'

Le Kremlin avait adressé une mise en garde aux Européens avant leur réunion. Moscou est 'prêt à réagir' en cas de 'nouveau cycle de mesures restrictives, unilatérales, illégitimes', a averti l'ambassadeur russe auprès de l'UE, Vladimir Chizhov, dans un entretien au quotidien allemand Die Welt.

Alexeï Navalny, 44 ans, a été arrêté en janvier à son retour d'Allemagne où il avait été soigné après avoir été empoisonné en Russie. Poursuivi pour une fraude datant de 2014, il a été condamné à purger une peine d'environ deux ans et demi de prison. Il a également été reconnu coupable de 'diffamation' envers un vétéran de la Deuxième Guerre mondiale et condamné à une amende de 850'000 roubles (environ 9500 euros).

L'UE a dénoncé une 'politisation' de la justice russe et exigé la libération sans conditions de l'opposant.

/ATS
 

Actualités suivantes