Netanyahu se rapproche d'un accord de coalition

Le Premier ministre israélien désigné Benjamin Netanyahu a annoncé jeudi matin l'octroi de ...
Netanyahu se rapproche d'un accord de coalition

Netanyahu se rapproche d'un accord de coalition

Photo: KEYSTONE/EPA/ABIR SULTAN

Le Premier ministre israélien désigné Benjamin Netanyahu a annoncé jeudi matin l'octroi de cinq portefeuilles ministériels à une formation ultra-orthodoxe. Il se rapproche ainsi d'un accord de coalition avec ses alliés de la droite avant une échéance clé ce weekend.

La semaine dernière, le Likoud de M. Netanyahu avait signé des accords de coalition avec les trois formations d'extrême-droite - Sionisme religieux, Force juive et Noam - ayant fait élire des députés lors des législatives du 1er novembre ayant mené à la défaite du Premier ministre sortant Yaïr Lapid.

Pour former le prochain gouvernement, M. Netanyahu devait encore s'entendre avec les deux partis ultra-orthodoxes: Judaïsme unifié de la Torah (UJT, ashkénaze) et Shass (séfarade), ce qu'il a en partie fait ces dernières heures.

Mercredi, le Likoud s'est entendu sur l'octroi de postes avec UJT, puis jeudi matin le Likoud et Shass ont annoncé que ce dernier parti recevra cinq portefeuilles dans le prochain gouvernement sans toutefois signer un accord formel de coalition.

'Le chef de Shass, Arié Dery, sera ministre de la Santé et de l'Intérieur durant la première partie du mandat du gouvernement puis sera ministre des Finances', souligne ce communiqué, précisant que M. Dery sera également nommé vice-premier ministre, une première pour un député ultra-orthodoxe.

Echéance clé

Cette annonce intervient moins de trois jours avant l'échéance du dimanche 11 décembre, date à laquelle M. Netanyahu doit annoncer la formation d'un gouvernement à moins qu'il ne demande une extension d'un maximum de 14 jours au président Isaac Herzog.

Afin de signer un accord avec les partis ultra-orthodoxes, le Likoud doit toutefois changer une loi permettant de nommer ministre Arié Dery, qui a été inculpé pour fraude fiscale ce qui invalide pour l'instant sa nomination à un poste ministériel.

Or lundi 12 décembre, la Knesset (Parlement) doit nommer son nouveau président. Le Likoud et ses alliés d'extrême droite et des partis ultra-orthodoxes imposeront leur candidat qui pourra alors presser les députés de changer la loi afin de permettre à M. Dery d'intégrer le futur gouvernement, souligne la presse locale.

Et grâce à une entente préliminaire avec les partis ultra-orthodoxes, M. Netanyahu pourra plus facilement justifier sa demande d'extension au président Herzog, font aussi valoir les médias israéliens.

Condamné en 1999 à trois ans de prison ferme pour fraude, Arié Dery avait été accusé à nouveau de fraude fiscale en 2021 mais avait bénéficié d'un accord avec la justice. Réélu en novembre, il peut selon la loi siéger au Parlement mais pas recevoir de portefeuille ministériel.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus