Nouvelles poursuites pénales contre l'opposant emprisonné Navalny

De nouvelles poursuites pénales ont été engagées par la justice russe contre l'opposant Alexeï ...
Nouvelles poursuites pénales contre l'opposant emprisonné Navalny

Nouvelles poursuites pénales contre l'opposant emprisonné Navalny

Photo: KEYSTONE/AP/Alexander Zemlianichenko

De nouvelles poursuites pénales ont été engagées par la justice russe contre l'opposant Alexeï Navalny à la suite d'une altercation en prison, a annoncé mardi sa porte-parole. Elle a dénoncé une 'provocation' des autorités pénitentiaires.

'Une nouvelle affaire pénale a été lancée contre Alexeï Navalny', a indiqué Kira Iarmych sur Twitter, expliquant que l'opposant, qui purge une peine de neuf ans de prison, risque cinq ans supplémentaires 'pour désorganisation des activités de l'institution pénitentiaire'.

Selon Mme Iarmych et l'avocat Vadim Kobzev qui a aussi relaté l'incident, les gardiens de la prison où est enfermé M. Navalny ont placé, dans sa cellule, lors de son absence, un autre détenu qui souffre de 'problèmes d'hygiène'.

Or, d'après les lois tacites du système carcéral russe, largement suivies par les détenus et bien connues des gardiens eux-mêmes, M. Navalny aurait dû dans cette situation employer la force pour faire sortir cet autre détenu de sa cellule, ce que l'opposant a refusé de faire.

'Frappé et traîné'

'Il a dit aux gardiens qu'il ne le ferait pas, parce que ce condamné n'était pas à blâmer et que l'administration l'utilisait comme un outil' pour pousser l'opposant à la faute, a expliqué Mme Iarmych.

Selon elle, les gardiens ont alors 'frappé et traîné' Alexeï Navalny dans la cellule, après quoi l'opposant a 'attrapé par le col' l'autre détenu et l'a tiré vers la porte.

'Juste après cela, ils ont encerclé Navalny, l'ont mis contre le mur et l'administration pénitentiaire a annoncé qu'une nouvelle affaire pénale avait été lancée contre lui', a poursuivi Mme Iarmych.

Selon la porte-parole, il s'agit de la dixième affaire criminelle engagée actuellement contre le militant anticorruption, déjà incarcéré depuis 2021 après son retour en Russie d'une convalescence en Allemagne suite à un empoisonnement dont il accuse le Kremlin.

'Il risque déjà jusqu'à 35 ans de prison, mais cela ne suffit pas pour (Vladimir) Poutine. Il veut qu'Alexey reste en prison pour toujours', a-t-elle dénoncé.

Selon ses collaborateurs, M. Navalny, âgé de 46 ans, souffre en prison d'une 'maladie inconnue' et est laissé 'sans soins'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus