Piqûre de rappel jupitérienne sur le multilatéralisme

Emmanuel Macron a lancé mercredi devant le Congrès américain à Washington un vibrant appel ...
Piqûre de rappel jupitérienne sur le multilatéralisme

Piqûre de rappel jupitérienne sur le multilatéralisme

Photo: KEYSTONE/AP/PABLO MARTINEZ MONSIVAIS

Emmanuel Macron a lancé mercredi devant le Congrès américain à Washington un vibrant appel pour le multilatéralisme et le maintien des Etats-Unis sur la scène internationale. Le président français s'est exprimé pendant 45 minutes en anglais.

'Nous pouvons choisir l'isolationnisme, le retrait et le nationalisme. Ce n'est pas une option. Ce peut être un remède tentant à nos peurs. Mais fermer la porte au monde n'arrêtera pas l'évolution du monde', a-t-il déclaré, après une introduction appuyée sur l'ancienne amitié franco-américaine, dans la lignée des autres dignitaires français ayant reçu les honneurs du Capitole depuis le premier d'entre eux, le marquis de Lafayette en 1824.

Son entrée s'est faite sur une ovation de 3 minutes des représentants et sénateurs, dont plusieurs centaines étaient présents.

Face à ce Congrès contrôlé par les républicains, il a défendu l'utilité des institutions internationales fondées depuis la 2e Guerre mondiale avec le soutien des Etats-Unis, jouant sur les sensibilités républicaines en insistant sur la lutte contre le terrorisme.

'Je suis certain qu'un jour les Etats-Unis reviendront dans l'accord de Paris' sur le climat, a aussi déclaré M. Macron, faisant bondir de joie les démocrates, dont certains criaient 'Vive la France'... tandis que les républicains restaient les bras croisés, non sans un sourire face à la légère impertinence de leur hôte.

/ATS
 

Articles les plus lus