Prix Sakharov 2018 décerné au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov

Le Parlement européen a décerné jeudi son prestigieux Prix Sakharov au cinéaste ukrainien emprisonné ...
Prix Sakharov 2018 décerné au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov

Prix Sakharov 2018 décerné au cinéaste ukrainien Oleg Sentsov

Photo: KEYSTONE/AP/STR

Le Parlement européen a décerné jeudi son prestigieux Prix Sakharov au cinéaste ukrainien emprisonné Oleg Sentsov. Il récompense 'une contribution exceptionnelle à la lutte pour les droits humains dans le monde'.

Originaire de la péninsule ukrainienne de Crimée, annexée par la Russie en 2014, Oleg Sentsov, 42 ans, s'était opposé à cette annexion. Il a été condamné à vingt ans de prison en Russie pour avoir, selon Moscou, planifié des attentats terroristes, ce qu’il dément.

Oleg Sentsov estime que son procès était motivé par des considérations politiques. Il est détenu dans la colonie pénitentiaire russe de Labytnangui, au-delà du cercle polaire arctique.

Grève de la faim

Le réalisateur a mis fin le 5 octobre à la grève de la faim qu’il observait depuis plus de quatre mois pour obtenir la libération par Moscou de tous les 'prisonniers politiques ukrainiens'. Malgré ses problèmes de foie, de coeur et de cerveau, sa libération semble plus éloignée que jamais, alors que le réalisateur se refuse à demander une grâce présidentielle.

L'Union européenne, qui a imposé des sanctions diplomatiques et commerciale à la Russie après l’annexion de la Crimée, a déclaré que sa condamnation 'constituait une violation du droit international'. Le département d'Etat étasunien l'a qualifiée de 'déni de justice manifeste'.

Un symbole

Pour le président du Parlement européen, Antonio Tajani, Oleg Sentsov est 'un symbole pour la libération des prisonniers politiques en Russie et dans le monde'.

Le président du groupe démocrate-libéral, Guy Verhofstadt, a de son côté estimé dans un communiqué que l'histoire du réalisateur était 'celle de plus de 65 citoyens ukrainiens emprisonnés par le régime de Poutine pour des raisons purement politiques'.

Le prix Sakharov distingue depuis 1988 des personnes ou des organisations qui défendent les droits humains et les libertés fondamentales. Doté de 50'000 euros, il sera remis le 12 décembre à Strasbourg.

/ATS
 

Actualités suivantes