Quartiers difficiles: une « police de sécurité du quotidien » créée

La France va se doter d'une 'police de sécurité du quotidien' avec l'accent mis sur les quartiers ...
Quartiers difficiles: une « police de sécurité du quotidien » créée

Quartiers difficiles: une

Photo: KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT

La France va se doter d'une 'police de sécurité du quotidien' avec l'accent mis sur les quartiers difficiles. Il est question de promouvoir un 'nouvel état d'esprit' plus proche des citoyens, a indiqué Matignon. Macron l'avait promis durant la campagne présidentielle.

Le président français avait évoqué le sujet dans le contexte brûlant de 'l'affaire Théo', le viol présumé à la matraque d'un jeune homme au moment de son interpellation en banlieue parisienne début 2017.

Dévoilant les détails de ce projet jeudi, le ministre français de l'intérieur Gérard Collomb a évoqué une 'plus grande présence sur le terrain' visant à assurer une plus grande proximité avec la population. Il a ajouté que 'dix mille postes de policiers et de gendarmes seront créés durant le quinquennat'.

'Tous les leviers seront actionnés pour que nos forces de sécurité soient plus présentes sur le terrain', a-t-il ajouté.

Les quartiers difficiles seront choyés. D'ici à janvier 2019, trente de ces quartiers de 'reconquête républicaine' bénéficieront de 'moyens supplémentaires', un renfort de 15 à 30 policiers à chaque fois. Trente autres quartiers seront concernés d'ici fin 2020.

Pour apaiser les relations parfois tendues entre la police et la population, Gérard Collomb a également indiqué que le nombre de caméras-piétons allait être multiplié par quatre pour atteindre 10'000 chez les forces de l'ordre d'ici à 2019.

Le ministre a encore précisé que 60'000 tablettes numériques et smartphones seront déployés chez les gendarmes d'ici à 2020, ainsi que 50'000 chez les policiers, pour un accès rapide et direct aux fichiers de la délinquance.

/ATS
 

Actualités suivantes