Tir de roquette: Israël envoie des renforts autour de Gaza

L'armée israélienne a accusé lundi le mouvement islamiste Hamas d'être l'auteur du tir de roquette ...
Tir de roquette: Israël envoie des renforts autour de Gaza

Israël lance ses attaques sur la bande de Gaza

Photo: KEYSTONE/EPA/MOHAMMED SABER

L'armée israélienne a lancé lundi en fin d'après-midi des attaques dans la bande de Gaza, ont indiqué des témoins et l'armée israélienne. Ces bombardements interviennent en représailles au tir d'une roquette qui a fait sept blessés au nord de Tel-Aviv.

Des hélicoptères israéliens ont déclenché plusieurs attaques dans l'ouest de la bande de Gaza contre un site de la branche armée du mouvement islamiste Hamas, ont indiqué les témoins. Le mouvement dirige l'enclave palestinienne sous blocus israélien et égyptien.

Le bureau du chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, à Gaza a notamment été gravement endommagé, selon des témoins et une source de sécurité gazaouie. Tel Aviv a confirmé l'attaque. Rien n'indique toutefois que M. Haniyeh se trouvait dans son bureau à cet instant.

De multiples roquettes ont dans le même temps été tirées de la bande de Gaza en direction d'Israël, a rapporté un journaliste de l'AFP. En soirée, le Hamas a annoncé un cessez-le-feu entre les groupes armés palestiniens de la bande de Gaza et Israël, sur intercession égyptienne.

L'armée israélienne a accusé le Hamas d'être l'auteur du tir de roquette en provenance de la bande de Gaza qui a fait sept blessés légers au nord de Tel-Aviv, ce que le mouvement dément. Elle a annoncé l'envoi de renforts autour du territoire palestinien.

Spectre d'une nouvelle confrontation

Le tir de roquette, extrêmement rare d'une telle portée, réveille le spectre d'une nouvelle confrontation armée entre Israël et le Hamas. Il intervient en pleine campagne électorale israélienne, dans l'optique des législatives du 9 avril.

Le premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a annoncé dans ce contexte qu'il écourtait sa visite tout juste entamée aux Etats-Unis et qu'il rentrerait aussitôt après avoir été reçu par Donald Trump lundi. Il devait initialement dîner à nouveau avec lui mardi.

Ce regain de tensions survient aussi quelques jours seulement avant le premier anniversaire, samedi, de la 'Grande marche du retour', mobilisation contre le blocus israélien et pour le droit des Palestiniens à retourner sur les terres qu'ils ont fuies ou dont ils ont été chassés à la création d'Israël en 1948.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus