Trêve et fraternisation inédites entre taliban et soldats afghans

Le cessez-le-feu en Afghanistan a donné lieu à des scènes de fraternisation inédites dans l'histoire ...
Trêve et fraternisation inédites entre taliban et soldats afghans

Trêve et fraternisation inédites entre talibans et soldats afghans

Photo: KEYSTONE/EPA/STRINGER

Le cessez-le-feu annoncé tant par l'armée afghane que les talibans pour la fin vendredi du mois de ramadan a donné lieu à des scènes de fraternisation inédites dans l'histoire tourmentée du pays. Un attentat est toutefois venu assombrir le tableau samedi.

La trêve de trois jours décrétée par les talibans et celle de huit jours du gouvernement, qui s'achèvera mercredi, ont offert aux Afghans un répit inespéré alors que les combats s'étaient intensifiés ces derniers mois. Ce cessez-le-feu est une première depuis qu'une coalition internationale menée par les Etats-Unis les a chassés du pouvoir en octobre 2001, après les attentats du 11 septembre.

Samedi, le président afghan a annoncé la prolongation unilatérale de cette trêve et invité les talibans à en faire autant. 'J'annonce une prolongation du cessez-le-feu' au-delà de la date prévue, a-t-il déclaré, précisant que les détails seraient rendus publics ultérieurement et les forces de sécurité devaient rester en 'position défensive'. 'Je demande aussi aux talibans de prolonger leur cessez-le-feu', qui doit prendre fin dimanche.

Scènes inimaginables

Des vidéos et des photos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des scènes inimaginables de soldats et d'insurgés islamistes se serrant la main ou se faisant des accolades pour la fête de l'Aïd al-Fitr, marquant la fin du mois de jeûne musulman.

Le ministre de l'Intérieur, Waïs Ahmad Barmak, a rencontré à Kaboul plusieurs talibans, une scène là encore inimaginable il y a encore deux semaines. De telles scènes se sont notamment produites dans la province de Logar, au sud de Kaboul, dans celle de Maidan Wardak dans le centre du pays et celle de Zaboul au sud.

Les gouverneurs des provinces de Kandahar et Helmand, deux bastions des talibans, ont aussi indiqué que le cessez-le-feu était respecté par les deux camps. 'Ça a été le plus paisible des Aïd. Pour la première fois, on s'est senti en sécurité. C'est difficile de décrire notre bonheur', a témoigné Qaïs Liwal, un étudiant de Zaboul.

Attaque revendiquée par l'EI

Un attentat à la voiture piégée a toutefois été signalé dans l'est du pays. Vingt-cinq personnes au moins ont été tuées par cette explosion revendiquée par l'Etat islamique (EI) et qui s'est produite à un rassemblement de soldats et de talibans. L'attaque a aussi fait 54 blessés.

'Un kamikaze s'est fait exploser parmi des gens, des forces de sécurité, et des civils qui célébraient le cessez-le-feu' dans le district de Rodat dans la province orientale de Nangarhar, a précisé le porte-parole du gouverneur provincial Attaullah Khogyani.

La trêve décrétée par les talibans ne concerne pas les troupes étrangères stationnées en Afghanistan mais aucun incident n'a été signalé non plus sur ce front. La mission Resolute Support de l'OTAN, sous commandement américain, a dit espérer que 'cette pause mènera au dialogue et à des progrès en matière de réconciliation'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus