Trump veut aller vite pour remplacer Kennedy à la cour suprême

Donald Trump ne veut pas perdre de temps pour remplacer le juge de la cour suprême des Etats-Unis ...
Trump veut aller vite pour remplacer Kennedy à la cour suprême

Trump veut aller vite pour remplacer Kennedy à la cour suprême

Photo: KEYSTONE/EPA/JIM LO SCALZO

Donald Trump ne veut pas perdre de temps pour remplacer le juge de la cour suprême des Etats-Unis, Anthony Kennedy, qui a fait savoir mercredi qu'il entendait prendre sa retraite. Le président américain va révéler le nom de son candidat le 9 juillet.

La liste des prétendants se rétrécit, a indiqué vendredi à la presse Donald Trump à bord d'Air Force One. 'Je l'ai ramenée à environ cinq', a-t-il ajouté, précisant qu'elle contenait le nom de deux femmes.

Aucun de ces candidats n'a été nommément identifié. Le président républicain s'est borné à déclarer: 'C'est un groupe de juges très talentueux, brillants, conservateurs pour la plupart'. 'Ils me plaisent tous'.

Le milliardaire new-yorkais a précisé qu'il s'entretiendrait avec un ou deux d'entre eux ce week-end. Il ne va pas leur demander leur position sur le droit à l'avortement, a-t-il assuré. Le processus de sélection commencera à plein à partir de lundi. Au total, 'je m'entretiendrai probablement avec six ou sept' personnes, a expliqué Donald Trump.

Grands débats de société tranchés

Mariage homosexuel, discriminations raciales, peine de mort, controverses électorales, port d'arme, poids des syndicats: la cour suprême tranche les plus grands débats de société aux Etats-Unis.

La bataille s'annonce féroce au Sénat, qui devra ensuite confirmer son choix par un vote à l'automne. Les républicains n'y détiennent qu'une très courte majorité face à l'opposition démocrate, qui redoute de voir basculer fermement du côté conservateur la haute cour.

Parmi les candidats pressentis, le sénateur républicain de l'Utah, Mike Lee, âgé de 47 ans, apparaît comme l'un des favoris. 'Il a dit qu'il aimerait bien ce poste. Ils ne disent pas cela d'habitude', a remarqué le président américain.

Anthony Kennedy, qui aura 82 ans en juillet, est le deuxième magistrat le plus âgé des neuf membres appartenant à cette instance suprême, gardienne des grandes orientations sociales américaines. Il siège à la cour suprême depuis sa désignation en 1987 par le président d'alors, Ronald Reagan. Il a souvent joué un rôle d'arbitre entre quatre sages progressistes et quatre conservateurs.

Anthony Kennedy quittera ses fonctions le 31 juillet. Donald Trump aura alors la possibilité de désigner son deuxième juge à la cour suprême après avoir nommé le très conservateur Neil Gorsuch l'an passé.

/ATS
 

Actualités suivantes