Un homme blesse onze passants sur un campus de l'Ohio

Un homme a blessé lundi à Columbus onze passants, dont un grièvement, avec une voiture et un ...
Un homme blesse onze passants sur un campus de l'Ohio

Un homme blesse onze passants sur un campus de l'Ohio

Photo: Keystone

Un homme a blessé lundi à Columbus onze passants, dont un grièvement, avec une voiture et un couteau de boucher sur le campus de l'université de l'Ohio, dans le nord des Etats-Unis. Il a été tué par la police. L'agresseur avait menacé les Etats-Unis sur Facebook.

'Nous pouvons vous dire que le suspect est un étudiant de l'université', a déclaré le chef de la police du campus situé à Columbus, sans donner l'identité de l'assaillant. Il semble avoir agi seul. Selon les médias américains, il était d'origine somalienne. 'Nous pensons qu'il est né en 1998', a indiqué le président de l'université.

D'après les médias américains, l'homme aurait proféré des menaces contre les Etats-Unis sur Facebook, quelques minutes avant l'agression.

'Je n'en peux plus. Amérique! Cesse ton ingérence dans les pays étrangers, surtout dans la 'Oumma' (communauté, ndlr) musulmane. Nous ne sommes pas faibles. Nous ne sommes pas faibles, souviens-toi de cela', explique, selon la chaîne ABC, une entrée sur une page Facebook qui a été désactivée après l'attaque. 'Nous ne vous laisserons pas en paix tant que vous ne laisserez pas les musulmans en paix'.

Acte terroriste étudié

Lundi matin, il a blessé onze personnes, dont une grièvement, en percutant d'abord plusieurs passants en voiture, puis en brandissant un couteau de boucher. Il a été abattu par un policier de l'université rapidement intervenu.

'Le suspect a percuté un groupe de piétons avec son véhicule, plusieurs d'entre eux ont été blessés. Il est ensuite sorti avec un couteau et a commencé à agresser des personnes aux alentours. Un agent a tiré plusieurs fois et utilisé la force létale pour mettre fin à la menace', a déclaré le chef de la police.

Interrogée pour savoir s'il s'agissait d'un acte 'terroriste', la responsable de la police municipale a répondu: 'Je pense que nous devons étudier cela, cette possibilité'. Elle a noté qu'un homme avait déjà mené une attaque au couteau dans la ville cette année.

Un étudiant identifié comme Abdul Razak Artan avait fait l'objet d'un article du journal étudiant The Lantern au mois d'août. Il faisait état de sa foi musulmane et se plaignait de l'absence de salle de prières pour les musulmans sur le campus.

Le jeune homme, présenté comme étudiant en troisième année de logistique, disait être inquiet de la manière dont les autres pouvaient le percevoir, regrettant que les médias donnent selon lui une fausse image des musulmans.

Le FBI enquête

Cette attaque n'est pas sans rappeler celle d'un Américain d'origine somalienne 'radicalisé', qui avait blessé au couteau dix personnes dans un centre commercial du Minnesota à la mi-septembre avant d'être abattu par la police. L'attaque avait été revendiquée par l'Etat islamique.

Le porte-parole de la Maison-Blanche Josh Earnest a confirmé que la police fédérale (FBI) aidait les forces de l'ordre locales dans cette enquête. 'Il y a encore beaucoup d'informations à étudier et à recueillir. Il s'agit à l'évidence d'une situation difficile', a-t-il déclaré lors de son allocution quotidien.

L'université a d'abord signalé la présence sur le campus d'un 'tireur actif'. Elle avait alors invité les étudiants et le personnel à s'abriter, puis a levé son alerte au confinement une heure environ après la neutralisation du suspect. Les cours ont été suspendus pour la journée de lundi.

Le campus de Columbus s'étend sur environ 770 hectares et est fréquenté par près de 60'000 étudiants.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes