Un incendie s'est déclaré sur le pont de Crimée: trafic interrompu

Un incendie s'est déclaré sur le vaste pont routier et ferroviaire reliant la Crimée ukrainienne ...
Un incendie s'est déclaré sur le pont de Crimée: trafic interrompu

Un incendie s'est déclaré sur le pont de Crimée: trafic interrompu

Photo: KEYSTONE/AP/Alexei Danichev

Un incendie s'est déclaré sur le vaste pont routier et ferroviaire reliant la Crimée ukrainienne annexée par la Russie et le territoire russe. Le trafic est forcé à l'arrêt, selon les autorités russes.

'Une citerne de carburant a pris feu en queue d'un train', ont indiqué les chemins de fer de Crimée.Selon le Comité national antiterroriste russe, cité par les agences nationales, l'incendie est dû à une voiture piégée. Il précise aussi que des voies routières sont endommagées.

'Aujourd'hui à 06h07 (03h07 GMT) sur la partie routière du pont de Crimée (...) a eu lieu l'explosion d'une voiture piégée, qui a entraîné l'incendie de sept citernes ferroviaire qui allait vers la Crimée', a indiqué le comité.

Pont construit à grand frais

Ce pont, construit à grand frais sur ordre de Vladimir Poutine, sert notamment au transport d'équipements militaires russes pour l'armée russe combattant en Ukraine. Il dispose de voies de train et routières qui sont essentielles au transport des personnes et de marchandises vers la péninsule.

L'autorité russe en charge des routes a indiqué sur son site que le trafic y était 'temporairement interrompu'.

Le pont de Crimée, inauguré en 2018, enjambe le détroit de Kertch pour relier le territoire russe à la Crimée. Il est devenu un symbole de l'annexion de 2014 et il est utilisé par l'armée russe pour approvisionner les troupes en matériel dans le sud de l'Ukraine.

La Russie a toujours affirmé que le pont ne risquait rien en dépit des combats en Ukraine, mais elle a menacé Kiev de représailles si les forces ukrainiennes devaient s'en prendre au pont ou à la Crimée.

Plusieurs explosions ont eu lieu ces derniers mois en Crimée sur des installations militaires russes, résultat probablement d'opérations militaires ukrainiennes, comme lorsque la base militaire de Djankoï a été ravagée en août par la déflagration d'un dépôt de munitions.

/ATS
 

Actualités suivantes