Un tweet de Trump contre les démocrates met le feu aux poudres

Les négociations politiques et budgétaires entre la Maison-Blanche et l'opposition démocrate ...
Un tweet de Trump contre les démocrates met le feu aux poudres

Un tweet de Trump contre les démocrates met le feu aux poudres

Photo: KEYSTONE/EPA UPI POOL/KEVIN DIETSCH / POOL

Les négociations politiques et budgétaires entre la Maison-Blanche et l'opposition démocrate américaine ont été rompues brusquement mardi après un simple tweet de Donald Trump. Avant la rencontre, vers 09h00, le président américain a lancé: 'Je ne vois pas d'accord'.

Il a ensuite accusé avec virulence ses adversaires de vouloir 'que les clandestins continuent à inonder notre pays sans contrôle'. Le message de celui qui vantait dans un best-seller ses qualités de négociateur n'a pas été du goût de Nancy Pelosi et Chuck Schumer, chefs des démocrates de la chambre des représentants et du Sénat.

Ces derniers ont pris le milliardaire au mot et ont annoncé, dans un communiqué cinglant à 11h30, qu'ils ne participeraient plus à une vaine réunion 'pour les caméras'. 'Si le président change d'avis et décide d'être une force constructive', a ensuite dit Chuck Schumer, 'nous serons heureux de le voir où il veut, quand il veut'.

Et de suggérer une solution alternative: laisser majorité républicaine et minorité démocrate négocier entre elles, sans interférence du milliardaire, 'ce qui fonctionne généralement beaucoup mieux'.

Date butoir du 8 décembre

Entouré des seuls chefs républicains, à l'heure dite, Donald Trump a renouvelé ses reproches. 'Nos positions sont très éloignées sur la criminalité, l'immigration, l'armée', a-t-il martelé.

Soucieux d'étoffer un bilan législatif squelettique, le président américain avait convié à la Maison-Blanche les leaders des deux bords mardi, afin de trouver un terrain d'entente sur le budget, mais aussi la fiscalité, la frontière ou l'immigration, à l'approche d'une date butoir budgétaire cruciale le 8 décembre.

Au lieu d'une percée politique, la journée de mardi aura conduit à un regain de tensions politiques, les chefs républicains du congrès s'en prenant à leur tour aux démocrates pour leur coup d'éclat.

Les républicains ont beau avoir la majorité au congrès, les démocrates disposent d'une minorité de blocage au Sénat, qu'ils sont bien déterminés à utiliser pour arracher des concessions.

La date du 8 décembre accapare tous les esprits. Les élus doivent voter avant cette date les crédits de fonctionnement de l'Etat, au risque d'un 'shutdown', la fermeture automatique de l'administration fédérale.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus