Une accusatrice de Brett Kavanaugh contactée par le FBI

L'avocat d'une des femmes qui accuse le juge Brett Kavanaugh d'agression ou d'inconduite sexuelle ...
Une accusatrice de Brett Kavanaugh contactée par le FBI

Une accusatrice de Brett Kavanaugh contactée par le FBI

Photo: KEYSTONE/FR159526 AP/JOSE LUIS MAGANA

L'avocat d'une des femmes qui accuse le juge Brett Kavanaugh d'agression ou d'inconduite sexuelle a déclaré samedi que le FBI avait pris contact avec sa cliente. Les enquêteurs ont donc élargi leurs investigations au-delà des accusations de Christine Blasey Ford.

'Nous pouvons confirmer que le FBI a contacté Deborah Ramirez pour l'interroger et qu'elle a accepté de coopérer à l'enquête', a déclaré John Clune sur Twitter. 'Par respect pour l'intégrité de la procédure, nous ne ferons pour le moment aucun autre commentaire.'

Deborah Ramirez accuse Brett Kavanaugh d'avoir exhibé son sexe devant elle lors d'une soirée universitaire, lorsqu'ils étaient tous deux étudiants à la faculté de droit de Yale dans les années 1980. Kavanaugh qualifie l'accusation de 'complètement fausse'.

Ce magistrat conservateur et catholique, choisi par Donald Trump pour siéger à vie à la Cour suprême, est également accusé par une autre femme, Christine Blasey Ford, de tentative de viol lorsque tous deux étaient lycéens. Il rejette cette accusation avec véhémence.

Michael Avenatti, l'avocat d'une troisième accusatrice, Julie Swetnick, a déclaré que sa cliente n'avait pas été contactée par les agents fédéraux.

Tollé

Christine Blasey Ford et Brett Kavanaugh ont été auditionnés séparément jeudi par la commission sénatoriale chargée de confirmer la nomination du magistrat, qui pourrait ancrer à droite la Cour suprême pour des décennies.

Jugeant le témoignage de Christine Blasey Ford 'puissant' mais la réponse de Kavanaugh 'convaincante', les onze élus républicains de la commission, majoritaires face aux dix démocrates, ont confirmé vendredi la nomination du juge.

Mais devant le tollé provoqué par les accusations du Dr Ford et le risque de s'aliéner une partie de l'électorat féminin avant les élections de mi-mandat au Congrès le 6 novembre, Donald Trump a ordonné vendredi un complément d'enquête du FBI, avant le vote de confirmation par le Sénat en séance plénière.

Pas de substitution

Le président américain ainsi que les républicains s'opposaient jusqu'ici à l'intervention du FBI, réclamée par les démocrates. L'enquête du Federal Bureau of Investigation devra être limitée à certains faits précis et devra être achevée 'en moins d'une semaine', a précisé Donald Trump.

Ce dernier a une nouvelle fois renouvelé samedi son soutien à Brett Kavanaugh, un 'brave homme' et un 'grand juge' et réaffirmé qu'il n'avait pas cherché d'autre candidat de substitution.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus