Une conférence humanitaire sur le Yémen à Paris d'ici à l'été

Une conférence humanitaire sur le Yémen, où la guerre a fait près de 10'000 morts depuis 2015 ...
Une conférence humanitaire sur le Yémen à Paris d'ici à l'été

Une conférence humanitaire sur le Yémen à Paris d'ici à l'été

Photo: KEYSTONE/EPA/YOAN VALAT

Une conférence humanitaire sur le Yémen, où la guerre a fait près de 10'000 morts depuis 2015, se tiendra à Paris d'ici à l'été, a annoncé mardi le président français Emmanuel Macron. Il a reçu le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane à l'Elysée.

'Nous allons organiser d'ici à l'été une conférence humanitaire sur le Yémen à Paris pour faire la clarté sur ce qui est fait et qui permettra de prendre de nouvelles initiatives humanitaires sur le Yémen', a déclaré M. Macron. L'ONU qualifie la guerre, qui y a fait essentiellement des victimes civiles, de 'pire crise humanitaire du monde'.

'Nous sommes attachés au respect du droit international humanitaire. Nous continuons à être très vigilants sur ce point' et 'nous souhaitons que toute la clarté soit faite sur les inquiétudes qui viennent des ONG', a expliqué le président français.

'Les erreurs sont inévitables'

A ses côtés, Mohamed ben Salman a assuré que son pays travaillait avec ses partenaires pour 'moderniser ses règles d'engagement afin d'éviter les victimes civiles' tout en soulignant que dans toute 'opération militaire, tout au long de l'histoire, quel que soit le pays il y a toujours des erreurs'. 'Les erreurs sont inévitables', a-t-il déclaré.

Le conflit au Yémen oppose depuis plus de trois ans des forces progouvernementales, appuyées par la coalition arabe menée par l'Arabie saoudite, aux rebelles Houthis, soutenus par l'Iran et qui contrôlent la capitale Sanaa.

Plusieurs ONG ont interpellé le président Macron pour lui demander de ne plus vendre d'armes françaises à l'Arabie Saoudite qui pourraient être utilisées au Yémen. 'Ryad est à la tête d'une coalition qui a tué et blessé des milliers de civils' et 'nombre de ces attaques seraient des crimes de guerre', a dénoncé Bénédicte Jeannerod, directrice France de Human Rights Watch (HRW).

Accords pour plus de 18 milliards

La visite en France du prince héritier saoudien s'est conclue avec la signature de 19 protocoles d'accord entre des entreprises françaises et saoudiennes. Cela représente une valeur totale de plus de 18 milliards de dollars.

Ces lettres d'intention concernent des secteurs industriels comme la pétrochimie et le traitement de l'eau, mais aussi du tourisme, des activités culturelles, de la santé et de l'agriculture, a indiqué dans un communiqué le forum d'affaires franco-saoudien, une conférence de dirigeants d'entreprises et de représentants des deux gouvernements.

La visite de Mohammed ben Salmane s'inscrit dans sa campagne de séduction auprès des Occidentaux pour attirer des investissements étrangers. Le prince héritier veut mettre en place un plan de réformes baptisé 'Vision 2030', conçu pour libéraliser et moderniser l'économie du royaume, encore trop dépendante du pétrole.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus