Une femme africaine nommée vice-secrétaire générale de l'ONU

Le prochain patron de l'ONU, le Portugais Antonio Guterres, a désigné jeudi comme vice-secrétaire ...
Une femme africaine nommée vice-secrétaire générale de l'ONU

Une femme africaine nommée vice-secrétaire générale de l'ONU

Photo: Keystone

Le prochain patron de l'ONU, le Portugais Antonio Guterres, a désigné jeudi comme vice-secrétaire générale la ministre nigériane de l'Environnement Amina Mohammed. Il a en outre nommé deux autres femmes à des postes clés de l'organisation.

La diplomate brésilienne Maria Luiza Ribeiro Viotti devient ainsi sa cheffe de cabinet. Et M. Guterres a créé un poste de conseillère politique spéciale, attribué à la sud-coréenne Kyung-wha Kang, ancienne responsable des opérations humanitaires de l'ONU.

Depuis qu'il s'était lancé dans la course pour succéder à Ban Ki-moon en janvier, M. Guterres avait présenté la parité hommes-femmes dans la hiérarchie de l'ONU comme une de ses priorités. La proportion de femmes dans les hautes sphères de l'organisation ne dépasse pas 25%.

Numéro deux

Mme Mohammed, 55 ans, mariée et mère de six enfants, succédera comme numéro deux de l'ONU au Suédois Jan Eliasson. Elle était donnée favorite pour ce poste après avoir conseillé l'actuel secrétaire général Ban Ki-moon pour la mise en oeuvre des Objectifs de développement durable, un vaste programme de lutte contre la pauvreté et le dérèglement climatique.

Mme Ribeiro Viotti, diplomate de carrière de 62 ans, est chargée de l'Asie-Pacifique au ministère brésilien des Affaires étrangères. Elle a été ambassadrice en Allemagne de 2013 à 2016 et représentante permanente du Brésil à l'ONU de 2007 à 2011.

Mme Kang, 61 ans, dirige actuellement l'équipe de transition de M. Guterres. Elle a été Haut-Commissaire adjointe aux droits de l'homme de l'ONU de janvier 2007 à mars 2013 avant de devenir numéro deux du département des opérations humanitaires.

Parité

En annonçant ces nominations, le prochain patron de l'ONU a rendu hommage à 'trois femmes hautement qualifiées', soulignant leurs compétences 'dans le développement, la diplomatie, les droits de l'homme et l'action humanitaire'. Il a promis de 'continuer à construire son équipe en respectant ses engagements de parité hommes-femmes et de diversité géographique'.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes