Vers une résolution à l'ONU pour « sortir du conflit » en Ukraine

L'Assemblée générale de l'ONU devrait adopter 'à une très large majorité' vendredi, à l'occasion ...
Vers une résolution à l'ONU pour « sortir du conflit » en Ukraine

Vers une résolution à l'ONU pour

Photo: KEYSTONE/AP/Bebeto Matthews

L'Assemblée générale de l'ONU devrait adopter 'à une très large majorité' vendredi, à l'occasion des douze mois de la guerre en Ukraine, une résolution qui prendra la forme d'un 'appel à sortir du conflit', ont indiqué lundi deux sources diplomatiques françaises.

L'Assemblée générale des 193 Etats membres avait déjà adopté par 141 voix, en mars 2022, une résolution exigeant 'que la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l'Ukraine'. En octobre dernier, une autre résolution avait recueilli 143 voix pour condamner les 'annexions illégales' de territoires ukrainiens.

'A la différence des deux précédents votes, on n'est pas sur une condamnation pure et simple', a expliqué une des sources diplomatiques françaises à des journalistes. 'On est sur un appel à sortir de ce conflit', a-t-elle ajouté, soulignant la volonté de 'consolider un consensus international sur les paramètres' pour y parvenir.

Essoufflement

Une autre source a indiqué que cette résolution était 'portée' par l'Ukraine. Mais il est possible que cette nouvelle résolution ne recueille pas autant de voix que les précédentes.

'Les craintes sont liées à une sorte de fatigue et d'essoufflement d'un certain nombre de pays du Sud', a reconnu l'une de ces sources, tout en se disant confiante de la portée de certains messages, notamment le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale dans l'intérêt de tous.

'On espère un score le plus haut possible. Rien n'est garanti mais ce qui est garanti, c'est que le projet sera adopté à une très large majorité', a ajouté cette même source.

Car l'Ukraine a 'elle-même' décidé de retirer du projet de résolution la référence au plan de paix en dix points du président ukrainien Volodymyr Zelensky 'pour avoir un texte le plus consensuel possible'.

Les sources diplomatiques ont ajouté que Kiev avait mené un processus de consultation 'très large', 'représentant tous les continents'.

La Chine aussi

Interrogées par ailleurs sur une possible résolution à l'initiative de la Chine, une des deux sources a souligné que cela posait beaucoup de questions notamment sur la forme.

Samedi, la Chine a affirmé qu'elle allait rendre publique dans les prochains jours une proposition pour trouver 'une solution politique' à la guerre en Ukraine, sans plus de précision, et a nié vouloir fournir des armes à la Russie.

Est-ce un projet de résolution ? Que contient-il ? Défend-il les principes fondamentaux de la charte des Nations unies ? Est-ce un projet qui donne 'un chèque en blanc à la Russie' ?, autant de questions qui émergent de cette annonce laconique, souligne une source diplomatique.

'Cela reste encore très hypothétique', a-t-elle ajouté, soulignant que la France avait récemment rappelé 'très clairement à la Chine' sa position, à savoir que 'la poursuite de l'agression russe les mettait en difficulté et allait contre les intérêts stratégiques chinois'.

'On attend de la Chine qu'elle utilise son influence sur la Russie pour que cette agression se termine', a-t-elle également déclaré. 'Ce sont les messages que nous avons fait passer très clairement'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus