Vietnam: rare condamnation d'un trafiquant d'espèces sauvages

Un homme a été condamné au Vietnam à treize ans de prison pour le trafic de produits issus ...
Vietnam: rare condamnation d'un trafiquant d'espèces sauvages

Vietnam: rare condamnation d'un trafiquant d'espèces sauvages

Photo: KEYSTONE/AP/BINSAR BAKKARA

Un homme a été condamné au Vietnam à treize ans de prison pour le trafic de produits issus d'espèces sauvages. Un 'succès rare' dans la lutte contre ce commerce illégal, ont réagi mercredi des ONG environnementales.

Cornes de rhinocéros, écailles de pangolins, défenses d'éléphants, os de lions... Nguyen Duc Tai a transporté environ dix tonnes de produits depuis l'Afrique du Sud et le Nigeria jusqu'au Vietnam, entre juillet 2021 et janvier 2022, selon un tribunal de Danang (centre) qui l'a condamné mardi. Le trafiquant a été mis en détention l'an dernier.

Le Vietnam est une plaque-tournante du commerce illégal de faune sauvage en Asie. Seul mammifère à écailles, menacé d'extinction sur toute la planète, le pangolin est apprécié pour sa viande et ses vertus supposées dans la médecine traditionnelle vietnamienne et chinoise. Bien que son commerce soit interdit, la loi n'est pas assez respectée, dénoncent les environnementalistes.

Poursuivre les dirigeants

Ce procès 'rare' est 'un premier pas pour rompre le réseau qui fournit le commerce d'animaux sauvages', a réagi Bui Thi Ha, directrice adjointe de l'ONG Education for Nature Vietnam (ENV).

Il s'agit d'un bon exemple qui peut servir aux autorités locales, a-t-elle estimé, mais il est important que les responsables du réseau comparaissent aussi en justice. 'Nous ne pouvons pas gagner cette bataille si les dirigeants ne sont pas sérieusement condamnés', a-t-elle ajouté.

Plus de 60 tonnes d'ivoire, d'écailles de pangolin et de cornes de rhinocéros ont été saisies dans les principaux ports vietnamiens depuis 2018, selon des données d'ENV de 2021. Aucun propriétaire de ces cargaisons n'a été arrêté ou poursuivi en justice.

La plus longue peine enregistrée au Vietnam pour trafic de faune sauvage s'élève à 14 ans, d'après ENV, mais la moyenne des condamnations était en 2021 d'un peu moins de quatre ans.

/ATS
 

Actualités suivantes