Revue de presse du dimanche 2 juillet 2017

Des labels alimentaires régionaux trompeurs, mais aussi le recruteur présumé de l'Etat islamique ...
Revue de presse du dimanche 2 juillet 2017

Revue de presse du dimanche 2 juillet 2017

Photo: Keystone

Des labels alimentaires régionaux trompeurs, mais aussi le recruteur présumé de l'Etat islamique à Genève et la présence du conseiller fédéral Ueli Maurer au G20 occupent la presse dominicale. Voici les principaux titres de ces informations non confirmées à l'ats.

Le Matin Dimanche/SonntagsBlick: Parmi la trentaine d'étiquettes pour aliments revendiquant un label régional, certaines n'ont rien à faire dans cette catégorie, affirment Le Matin Dimanche et le SonntagsBlick, citant une étude de l'alliance des organisations de consommateurs. Le label de la Migros 'De la région' ressort vainqueur du test. L'étude note cependant que le géant orange découpe généreusement les régions. Il remplit néanmoins presque tous les critères. Ce n'est en revanche pas le cas de Volg, Landi et Spar. 'Feins vom Dorf', 'Naturellement de la ferme' et 'Frisch aus der Nachbarschaft' ne comportent aucun contrôle indépendant. 'Ces étiquettes ne sont que de la publicité. Elles n'ont rien à voir avec la région, mais surfent juste sur la vague 'région'', explique une spécialiste de la fondation alémanique de protection des consommateurs (SKS).

Le Matin Dimanche/SonntagsZeitung: L'homme, arrêté le 14 juin à Genève et suspecté d'avoir recruté des personnes pour le djihad, est un chauffeur de taxi tunisien de 41 ans, qui aurait agi pendant des années 'en sous-marin', affirment Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung. Il se rendait dans les différents lieux de prière de la cité de Calvin, mais, relatent les journaux, c'est dans des locaux de restauration rapide qu'il affichait surtout son activisme. L'un d'eux s'est transformé en salon politique, où les discussions duraient jusque tard dans la nuit. 'L'assemblée s'interrompait parfois pour faire la prière dans le local', explique un client. Le suspect y rencontrait des compatriotes ou des Genevois convertis à l'islam, âgés de 20 à 30 ans. Plusieurs d'entre eux ont ensuite disparu, dont trois Genevois et un Français, partis se battre pour l'Etat islamique, selon la presse dominicale.

SonntagsBlick: Le conseiller fédéral Ueli Maurer va se rendre la semaine prochaine à Hambourg, qui accueille le sommet du G20, confirme le SonntagsBlick. Le ministre des finances doit participer à un repas avec ses homologues. Les relations 'amicales' entre M. Maurer et le ministre allemand des finances Wolfgang Schäuble ont permis la participation du conseiller fédéral zurichois au dîner, explique dans la presse le porte-parole du Département fédéral des finances, Peter Minder. 'L'échange direct avec des homologues a une énorme importance pour les relations bilatérales', précise le porte-parole. Le journal indique encore que la Suisse a renforcé les contrôles à la frontière avec l'Allemagne en vue de ce G20.

Le Matin Dimanche: Johann Schneider-Ammann va rencontrer pendant une visite de deux jours aux Etats-Unis, le 17 et 18 juillet, Ivanka Trump, la fille du président américain Donald Trump, également conseillère pour les questions d'éducation à la Maison-Blanche, rapporte Le Matin Dimanche. 'Nous souhaitons poursuivre avec elle la bonne collaboration avec les Etats-Unis dans le domaine de la formation professionnelle', explique le ministre de l'économie. 'Ivanka Trump joue un rôle important dans l'administration du président Trump. Ce contact contribue aux bonnes relations de la Suisse avec les Etats-Unis', ajoute le conseiller fédéral. Le libéral-radical bernois doit aussi s'entretenir avec le secrétaire au commerce, Wilbur Ross, la secrétaire à l'éducation, Betsy DeVos, le secrétaire au travail, Alexander Acosta et des membres du Congrès.

NZZ am Sonntag: Johann Schneider-Ammann, toujours lui, récolte avec succès de l'argent dans le secteur privé pour soutenir les jeunes entrepreneurs suisses, affirme la NZZ am Sonntag. Plus d'une douzaine de représentants de grandes banques, d'assurances et de fondations, ainsi que des entrepreneurs se sont engagés à financer la nouvelle Swiss Entrepreneurs Foundation. 'Credit Suisse, La Mobilière et UBS sont d'accord de verser au total de 200 à 300 millions de francs dans ce fonds', se réjouit M. Schneider-Ammann. Cette fondation doit pallier le manque de capital-risque disponible en Suisse, explique le conseiller fédéral, qui ne veut plus que les bonnes idées développées en Suisse soient exportées en Californie.

NZZ am Sonntag: Une association travaille pour fournir un soutien suisse à un journal de boulevard dédié au parti de la droite nationaliste allemande, l'Alternative pour l'Allemagne (AfD), affirme la NZZ am Sonntag. Le lancement d'un journal à abonnement avec un tirage de 200'000 exemplaires est prévu. Le publicitaire suisse Alexander Segert, concepteur de la campagne contre les minarets en Suisse, participe au projet. Il est responsable de la conception et de la composition du journal. Accusé de vouloir participer à l'édification d'un réseau de la droite populiste européenne, il dénonce dans la presse une théorie du complot.

Ostschweiz am Sonntag/Zentralschweiz am Sonntag: L'acteur américain Brad Pitt, grand amateur d'art, a apparemment non seulement visité ces derniers jours Glastonbury, Londres, Zurich et Venise, mais aussi la Suisse orientale, révèlent Ostschweiz am Sonntag et Zentralschweiz am Sonntag. Il se serait ainsi rendu dans une fonderie d'art saint-galloise pendant quatre heures avec un artiste new-yorkais. Les discussions auraient porté sur une grosse commande de ce dernier. Quelques-uns des plus influents artistes contemporains, comme Jeff Koons, Paul McCarthy ou Urs Fischer ont par exemple fait façonner leurs sculptures dans cette entreprise.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus