Le référendum va très probablement aboutir

Le référendum contre la réforme Prévoyance vieillesse 2020 va très probablement aboutir. Alors ...
Le référendum va très probablement aboutir

Le référendum va très probablement aboutir

Photo: Keystone

Le référendum contre la réforme Prévoyance vieillesse 2020 va très probablement aboutir. Alors que le délai de récolte des 50'000 signatures court jusqu'au 6 juillet, le comité référendaire romand en a déjà récolté entre 55'000 et 60'000.

'Mais pour être sûr d'avoir suffisamment de paraphes valables, nous visons un total d'au moins 60'000', a indiqué Valérie Borloz, secrétaire de l'Union syndicale vaudoise, membre du comité référendaire, interrogée par l'ats. Selon ses estimations, trois quarts proviennent de la Suisse romande et du Tessin et un quart de la Suisse alémanique.

Selon la Communauté genevoise d'action syndicale, également membre du comité référendaire, 20'000 signatures ont été récoltées dans le canton de Genève. Et la récolte n'est pas terminée. 'Nous espérons réunir encore pas mal de signatures, notamment ce week-end lors de la Fête de la musique à Genève ou divers événements à Vevey (VD) ou en Valais', annonce Valérie Borloz.

Le comité 'NON à la hausse de l'âge de la retraite - NON à la baisse des rentes!' réunit encore les sections syndicales du SSP Vaud et Genève, SolidaritéS et d'autres militants du mouvement associatif. Il veut notamment combattre la hausse de la retraite des femmes à 65 ans.

Réforme adoptée de justesse

Le projet, adopté de justesse par les Chambres lors de la session de printemps, vise à garantir jusqu'en 2030 le financement de l'AVS. Il prévoit la hausse de l'âge de la retraite des femmes à 65 ans, le relèvement de la TVA de 0,6 point de pourcentage et une diminution des rentes du deuxième pilier. Le taux de conversion de 6,8% sera abaissé à 6%.

Des mesures compensatoires sont prévues dans l'AVS avec un bonus de 70 francs pour les nouveaux rentiers et un relèvement de 150 à 155% du plafond de rente pour les couples mariés.

Formellement, le référendum n'est pas nécessaire: la réforme doit de toute façon être soumise au peuple à cause de la modification du taux de TVA, ancré dans la Constitution. Mais le comité y tient: 'Sans référendum, il n'y aura pas de véritable débat', argumente-t-il. S'il aboutit, deux votations parallèles auront lieu le 24 septembre. Un seul 'non' ferait échouer toute la réforme.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus