La police recherche toujours l'agresseur à la tronçonneuse

La police n'avait toujours pas retrouvé mardi vers 04h30 l'homme, qui, armé d'une tronçonneuse ...
La police recherche toujours l'agresseur à la tronçonneuse

Cinq personnes blessées à coups de tronçonneuse à Schaffhouse

Photo: Keystone

La police recherchait toujours mardi, peu après minuit, un homme, qui, armé d'une tronçonneuse, a blessé lundi cinq personnes à Schaffhouse. La police a exclu tout acte terroriste. L'agression serait liée à l'assurance. Le suspect est un marginal.

L'agresseur, âgé de 51 ans, a pénétré dans les bureaux de la CSS lundi matin et a blessé deux employés de l'assureur maladie, dont une grièvement, a indiqué la police schaffhousoise. La personne gravement touchée a été hospitalisée et opérée, mais sa vie n'est plus en danger.

Une autre collaboratrice de la CSS a également été attaquée, mais elle s'en est tirée avec des blessures légères. L'agression est liée à l'assurance, a confirmé Peter Sticher, procureur chargé de l'affaire, lors d'une conférence de presse.

D'après une porte-parole de la CSS, l'agresseur est un client. Ses motifs doivent encore être éclaircis.

Trois autres personnes ont également été légèrement blessées, mais pas avec la tronçonneuse. La police ignore s'il s'agit de clients de la CSS ou de passants. Elle ne sait pas non plus, si leur agression a eu lieu avant ou après l'attaque dans les bureaux de l'assureur.

Un homme dangereux

L'homme à la tronçonneuse a été identifié. Il s'agit d'un marginal vivant la plupart du temps en forêt. Une chasse à l'homme a été lancée. L'agresseur a probablement pris la fuite dans sa voiture, une VW Caddy immatriculée dans les Grisons. Le véhicule a été retrouvé, mais l'agresseur court toujours.

L'homme est qualifié par la police de dangereux. Il est toujours en possession de la tronçonneuse et éventuellement d'autres armes. Les personnes qui l'apercevraient doivent l'éviter et immédiatement prévenir la police. Le quinquagénaire a déjà été condamné à deux reprises pour violations de la loi sur les armes, a indiqué le ministère public.

La police schaffhousoise est assistée dans ses recherches par les polices thurgovienne et zurichoise. Au total, une centaine d'agents, en uniforme et en civil, sont mobilisés pour cette opération. La police allemande est aussi impliquée.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus