Pierre-Yves Maillard prend des mesures dans l'ambulatoire

Les primes maladie augmentent fortement dans le canton de Vaud, au-dessus de la moyenne suisse ...
Pierre-Yves Maillard prend des mesures dans l'ambulatoire

Pierre-Yves Maillard prend des mesures dans l'ambulatoire

Photo: Keystone

Les primes maladie augmentent fortement dans le canton de Vaud, au-dessus de la moyenne suisse. Le Conseil d'Etat va utiliser 'tous les moyens à sa disposition' pour freiner la hausse des dépenses dans le secteur ambulatoire.

'C'est une année extrêmement pénible et douloureuse', a déclaré jeudi devant la presse à Lausanne le conseiller d'Etat Pierre-Yves Maillard. Pour le ministre vaudois de la santé et de l'action sociale, 'la situation est particulièrement difficile pour notre canton'.

La forte hausse, subie par le canton de Vaud, est liée à la nécessité pour certains assureurs d'adapter leurs recettes à leurs dépenses. Elle est aussi due à une augmentation significative des dépenses de santé à la charge de l'assurance de base, en particulier dans le secteur ambulatoire, écrit l'Etat de Vaud dans un communiqué.

Mesures annoncées

Le canton a décidé de prendre des mesures pour maîtriser cette évolution et en atténuer le poids sur les primes des Vaudois. Pour agir sur la densité médicale, il a annoncé qu'il allait renforcer la clause du besoin et instaurer un moratoire sur l'installation de nouveaux médecins, tant en cabinet qu'en institution.

Il veut aussi intervenir sur les tarifs de ce secteur, en tant qu'autorité d'approbation, par l'introduction de mécanismes de maîtrise du volume des dépenses. A défaut, il pourrait agir par une baisse de la valeur du point. La médecine de famille ferait l'objet d'une approche différenciée.

Vaud enregistre la plus forte hausse des primes de l'assurance maladie de base en 2018: +6,4% pour les adultes et +8,3% pour les enfants. La hausse moyenne suisse sera de 4% pour les adultes et 5% pour les enfants.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus