Les femmes des crises oubliées au centre de la 250e collecte

La Chaîne du Bonheur lancera son 250e appel aux dons en faveur des personnes en détresse du ...
Les femmes des crises oubliées au centre de la 250e collecte

La Chaîne du Bonheur lancera son 250e appel aux dons en faveur des personnes en détresse du 12 au 19 septembre. Cette collecte emblématique, qui boucle 73 ans d'existence et plus d'1,8 milliard de francs de dons, permettra d'aider des femmes dans les crises oubliées.

Être une femme dans un camp en Somalie, dans un quartier contrôlé par les gangs au Salvador ou sous les bombes au Yémen, c'est risquer d'être oubliée deux fois, écrit la Chaîne du Bonheur dans son dossier de presse. Les femmes sont souvent les premières à subir les conséquences dévastatrices des crises, alors qu'elles assument de lourdes tâches pour garantir la cohésion et les besoins du foyer.

Sans compter qu'elles restent fréquemment exposées au harcèlement sexuel, au viol, à la traite humaine et à la violence domestique. La 250e collecte de l'organisation sera axée sur des projets visant à leur donner le premier rôle, que ce soit pour assurer les moyens de subsistance, générer et gérer des revenus, mettre en place et animer des structures d'éducation ou lutter pour les droits des femmes.

En Suisse et ailleurs

Avant tout connue pour venir en aide aux populations au lendemain de catastrophes, la Chaîne du Bonheur se focalisera cette fois sur les crises oubliées peu abordées dans les médias, dans des régions où les ONG partenaires conduisent des projets humanitaires efficaces mais souvent ignorés du grand public. Elle n'oubliera pas non plus la Suisse, où elle aidera des femmes en difficulté à reprendre pied.

Avec cette collecte-phare de son histoire, il s'agit aussi pour l'organisation de se tourner vers l'avenir, en se concentrant toujours plus sur les canaux numériques pour les appels aux dons. Un 'Social Media Kit' sera mis à la disposition des bénévoles, étudiants, influenceurs et passionnés du numérique afin qu'ils puissent promouvoir la campagne via les médias sociaux.

Quelque 4000 projets

La Chaîne du Bonheur a lancé son premier appel aux dons en 1947, au profit de soldats suisses victimes d'une intoxication à l'huile minérale, avant des collectes de tabac et de chocolat au profit de foyers de personnes âgées. Son premier appel à l'international en 1948 visait à aider les enfants victimes de la guerre.

Au total, la Chaîne du Bonheur a soutenu jusqu'ici environ 4000 projets d'ONG partenaires en Suisse et à l'étranger. Ses records de collecte ont été réalisés en décembre 2004 avec 227 millions de francs reçus pour le tsunami en Asie, en octobre 2000 avec 74 millions récoltés après les intempéries en Valais et au Tessin ainsi qu'en janvier 2010 avec 66,7 millions reçus pour le séisme en Haïti.

Quelque 60% de l'argent recueilli provient de Suisse alémanique, 25% de Suisse romande et 10% du Tessin.

www.bonheur.ch

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus