Voyager à l'étranger sous la menace d'une quarantaine

Les personnes qui partent à l'étranger devront respecter une quarantaine à leur arrivée en ...
Voyager à l'étranger sous la menace d'une quarantaine

Voyager à l'étranger sous la menace d'une quarantaine

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Les personnes qui partent en vacances à l'étranger devront bien réfléchir à leur destination. Elles devront se mettre dix jours en quarantaine à leur arrivée en Suisse si Berne place leur pays de séjour sur la liste des zones à risque pendant leur absence.

La Confédération a prévu d'actualiser la liste une fois par mois. Mais l'ordonnance lui laisse la possibilité de réagir à plus court terme pour garantir la sécurité, a expliqué vendredi à la presse Patrick Mathys, chef de la section Gestion de crise et collaboration internationale de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Les voyageurs qui ne pourront reprendre le travail à cause d'un séjour dans une zone à risque n'auront pas droit à une indemnisation. Ils devront s'arranger autrement avec des congés non payés par exemple, a estimé M. Mathys.

Les choses ne sont pas tout à fait claires pour les personnes se rendant dans un pays pas encore considéré comme à risque au moment de leur départ de Suisse. L'ordonnance ne prévoit pas de droit à la poursuite du versement du salaire en cas de quarantaine. Mais en cas de conflit avec l'employeur, la question devra probablement être tirée au clair par les tribunaux, a précisé Mike Schüpbach, juriste de l'OFSP.

L'OFSP déconseille expressément les voyages vers les zones à risque. Les informations sur les pays à risque seront diffusée aussi largement que possible à l'étranger, y compris via l'application Travel Admin recommandée aux voyageurs.

29 pays pour l'instant

La liste actuelle contient 29 zones à risque: Outre à la Suède, elle s'applique pour les Balkans à la Serbie, au Kosovo et à la Macédoine du nord. Sont aussi concernés la Russie, l'Arménie, l'Azerbaïdjan, le Bélarus, la Moldavie.

Pour l'Amérique, les voyageurs en provenance des Etats-Unis et d'une série de pays d'Amérique du sud devront aussi se mettre en quarantaine. L'Argentine, la Bolivie, le Brésil, le Chili, la Colombie, le Pérou, la République dominicaine, le Honduras, le Panama, îles Turques et Caïques sont aussi jugés à risque.

Au Proche-Orient, Israël, le Bahreïn, le Qatar, l'Irak, Ie Koweit, Oman, l'Arabie saoudite. Pas besoin en revanche de se mettre en quarantaine au retour des Emirats arabes unis. Pour le continent africain, l'Afrique du sud figure sur la liste avec le Cap-Vert.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus