Au moins 15 personnes sont mortes dans des avalanches cet hiver

Au moins 15 personnes ont péri dans des avalanches en Suisse durant l'hiver 2022/2023. Entre ...
Au moins 15 personnes sont mortes dans des avalanches cet hiver

Au moins 15 personnes sont mortes dans des avalanches cet hiver

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

Au moins 15 personnes ont péri dans des avalanches en Suisse durant l'hiver 2022/2023. Entre la mi-février et la mi-mars, les hauteurs de neige ont été les plus basses jamais enregistrées depuis le début des mesures, selon l'Institut des avalanches mercredi.

Le 31 mars, 15 personnes étaient décédées dans des coulées de neige et une était toujours portée disparue, a indiqué mercredi le WSL Institut pour l'étude de la neige et des avalanches SLF. Il a précisé que le nombre de victimes était proche de la moyenne de 17 décès sur 20 ans.

Selon le SLF, toutes les victimes étaient des adeptes des sports d'hiver qui se trouvaient en terrain non sécurisé: neuf personnes décédées effectuaient une randonnée, six skiaient hors-piste. Trois accidents ont coûté la vie à deux personnes chacun.

Au total, 118 avalanches ayant entraîné des dégâts, c'est-à-dire des dommages matériels ou corporels, ont été signalées au SLF entre le 1er octobre 2022 et le 31 mars 2023. Parmi elles, 103 avalanches impliquant des personnes ont fait 149 victimes, précise le SLF.

Ce chiffre est légèrement inférieur à la moyenne des 20 dernières années. Fin mars, le nombre d'avalanches ayant entraîné des dégâts matériels (15) était nettement inférieur à la moyenne pluriannuelle.

Un sous-enneigement record

L'hiver a également été marqué par un manque de neige. A cet égard, il peut être qualifié de très exceptionnel, du moins jusqu'ici, poursuit le SLF. Au cours de la deuxième moitié de février, les hauteurs de neige à moyenne altitude ont atteint des records de faiblesse sur une grande partie du territoire. Au-dessus de 2000 mètres, il n'y a jamais eu aussi peu de neige depuis 50 ans.

Sur l'ensemble de la période, le déficit s'élevait à environ 80% par rapport à la moyenne de 1991 à 2020 dans les stations situées à moins de 1000 mètres. Cela signifie que la hauteur de neige relative moyenne ne représentait que 20% de la hauteur habituelle.

Le SLF ne dressera un bilan définitif qu'après le 30 septembre, à la fin de l'année hydrologique.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus