38 kilos de cocaïne découverts dans un entrepôt de RUAG

En septembre 2015, 38 kilos de cocaïne ont été découverts dans l'entrepôt de RUAG à Thoune ...
38 kilos de cocaïne découverts dans un entrepôt de RUAG

38 kilos de cocaïne découverts dans un entrepôt de RUAG

Photo: Keystone

En septembre 2015, 38 kilos de cocaïne ont été découverts dans l'entrepôt de RUAG à Thoune. La drogue était déposée dans un container de moteurs de chars d'assaut en provenance du Chili.

L'affaire a déjà rencontré un important écho médiatique cet hiver, mais uniquement au Chili. Vendredi, le quotidien Der Bund était le premier média suisse à relier l'information. Le cas est désormais mentionné dans le rapport d'activité 2015 de la justice bernoise.

La vente de la cocaïne dans la rue aurait pu rapporter plus de 15 millions de francs, précise le rapport. La pureté du produit, détruit entretemps, s'élevait à près de 80%.

La marchandise avait été embarquée avec les moteurs de chars d'assaut de l'armée chilienne dans le port de Valparaiso (CHI) pour être acheminée via le Pérou, le canal de Panama, Rotterdam et Bâle jusqu'à Thoune. L'armement y était attendu par RUAG.

'Pas d'intérêt public'

Interrogé par l'ats vendredi, le Ministère public du canton de Berne a expliqué pourquoi il n'avait pas communiqué officiellement sur le fond de cette affaire. 'Il n'y avait aucune obligation légale à le faire, car cette affaire ne représentait pas un intérêt public prépondérant', a déclaré le porte-parole Christof Scheurer.

Une enquête a été ouverte après la saisie de la drogue. Comme les auteurs du délit n'ont pas pu être identifiés, la procédure a été gelée en juin 2016. Les destinataires n'ont pas non plus été identifiés.

La procédure sera à nouveau ouverte si de nouvelles découvertes devaient être faites, notamment du côté chilien. Le Ministère public bernois ne communiquera activement qu'à l'issue de la procédure.

Collaborateurs de RUAG pas impliqués

Le Ministère public bernois part du principe qu'aucun collaborateur de RUAG n'est impliqué, a déclaré Christof Scheurer. 'La cocaïne est restée deux semaines dans le container sans surveillance.' Si un collaborateur de RUAG avait été impliqué, cela n'aurait pas pris autant de temps pour déplacer la drogue.

Alors que les autorités suisses distillent les informations au compte-gouttes, les autorités chiliennes de haut rang ont à l'époque donné des informations aux médias internationaux. Le ministre de la Défense José Antonio Gomez a confirmé en décembre 2015 la saisie d'un chargement de cocaïne en Suisse, sans en préciser la quantité.

Cette affaire est rendue publique une semaine après la saisie de 24,6 kilos d'héroïne à la douane de Bâle. La drogue était dissimulée dans deux camions. Deux chauffeurs turcs ont été arrêtés et une enquête se poursuit. Une fois coupée et vendue dans la rue, l'héroïne aurait pu rapporter jusqu'à trois millions d'euros.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus