A Zurich, le Grand prix de Formule E ne crée pas l'enthousiasme

Riverains mécontents, société à 2000 watts mise à mal: le Grand Prix de Formule E dimanche ...
A Zurich, le Grand prix de Formule E ne crée pas l'enthousiasme

A Zurich, le Grand prix de Formule E ne crée pas l'enthousiasme

Photo: KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Riverains mécontents, société à 2000 watts mise à mal: le Grand Prix de Formule E dimanche à Zurich peine à enthousiasmer les habitants de la ville rose-verte. Les organisateurs attendent 150'000 personnes. Les autorités tireront le bilan en automne.

Au niveau sportif, l'événement peut être qualifié d'historique: pour la première fois depuis 1954, une course automobile en boucle aura lieu dimanche en Suisse, plus précisément en centre-ville de Zurich. Il s'agit d'une étape du Grand Prix de Formule E.

L'événement a été rendu possible par la dérogation du Conseil fédéral de 2016 à l'interdiction des courses sur circuit. Cette interdiction avait été introduite en 1955 après le grave accident survenu aux 24 Heures du Mans et qui avait fait 84 morts.

Dans la cité de Zwingli pourtant, l'intérêt de la population semble limité. Contrairement au merchandising lié à la Coupe du monde de football qui débute la semaine prochaine en Russie, pratiquement aucun produit, gadget ou autre publicité ne rappellent la tenue de la course dimanche.

Cela dit, les 2500 billets pour les tribunes se sont vendus en quelques heures. Les organisateurs attendent 150'000 curieux.

Des voix critiques se sont faites entendre. En première ligne, les habitants du quartier d'Enge, au bord du lac, pris en otage par le circuit.

Comme un ménage de quatre personnes

Deux parlementaires verts de la ville ont en outre demandé des réponses concernant la compatibilité de l'événement avec l'objectif de la société à 2000 watts. La Municipalité, qui a délivré l'autorisation aux organisateurs, n'y voit pas de contradiction.

En effet, calcule-t-elle, la totalité de l'énergie utilisée pour charger les batteries des bolides électriques correspond à la consommation annuelle d'une famille de quatre personnes. Il s'agit de mettre en évidence les possibilités de la mobilité électrique, qui a le potentiel de permettre d'atteindre les objectifs de la société à 2000 watt.

Arbre coupé

Ce calcul ne comprend toutefois pas les importants travaux d'aménagement et de démontage du circuit. De lourdes barrières de béton et des ponts d'accès à l'intérieur de la boucle ont été installés. Un arbre a même dû être abattu - mais sera remplacé.

Dans l'ensemble toutefois, les oppositions n'ont pas été aussi virulentes que l'on aurait pu imaginer dans une ville à majorité rose-verte.

Reste à savoir si l'expérience sera reconduite. La Municipalité tirera son bilan et devrait prendre une décision sur la reconduite de l'événement en automne.

Londres a renoncé

Toutes les villes hôtes de la course ne se sont pas montrées enthousiastes. Londres a renoncé après deux Grand Prix à cause des critiques des habitants. Montréal a tiré la prise après une seule participation déjà, avec un bilan financier catastrophique porté par les autorités.

Un problème qui ne devrait pas arriver à Zurich, les autorités ayant donné comme condition aux organisateurs de porter l'intégralité des coûts. Leur budget s'élève à environ 15 millions de francs. A cela s'ajoute le coup de pub pour la ville, le Grand Prix étant retransmis dans le monde entier.

/ATS
 

Actualités suivantes