Alain Berset estime que la stratégie de la Suisse est la bonne

En visite à Genève vendredi, le conseiller fédéral Alain Berset a défendu, lors d'un point ...
Alain Berset estime que la stratégie de la Suisse est la bonne

Alain Berset estime que la stratégie de la Suisse est la bonne

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

En visite à Genève vendredi, le conseiller fédéral Alain Berset a défendu, lors d'un point de presse aux HUG, la stratégie de la Suisse concernant les réservations et les achats de vaccins. La Suisse 'n'est pas à la traîne mais à la pointe', a-t-il souligné.

La Confédération a misé sur plusieurs vaccins, ce qui est un atout en cas de retard dans les livraisons d'un produit. Elle a également conclu rapidement des contrats. Par rapport à la taille de sa population, la Suisse est plutôt bien servie quand on compare à ce qui se passe dans d'autres pays.

En matière de vaccination, c'est aux cantons d'être prêts, a indiqué en substance le ministre de la santé. L'objectif est d'arriver à vacciner 525 personnes par jour et par 100'000 habitants à partir du mois prochain. Pour Genève, par exemple, cela représente 2625 vaccinations par jour dès février, a noté M. Berset.

Augmenter le rythme

La capacité de vaccination augmentera progressivement au fil du printemps. En juin, elle devra être trois fois plus élevée qu'en février, a indiqué le conseiller fédéral. Si des retards dans les livraisons apparaissent, les cantons en difficulté pour administrer la deuxième dose aux patients seront aidés, a-t-il promis.

M. Berset a par ailleurs relevé que Berne réfléchissait, comme d'autres pays, à obliger les voyageurs européens à présenter un test PCR négatif avant de franchir la frontière. Il s'agit de questions qui sont discutées sur le plan international, a fait remarquer le ministre. La France met en place cette mesure dimanche.

En Suisse, la situation épidémiologique a évolué favorablement, a encore précisé M. Berset. Le taux de propagation du virus est repassé en dessous de 1. Il n'a pas été constaté une explosion des cas liée aux fêtes de fin d'année. Le conseiller fédéral a toutefois appelé la population à rester prudente, à cause des nouveaux variants.

Visite à l'OMS

Avant d'effectuer une visite aux Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) et à leur centre de vaccination, Alain Berset a rencontré, vendredi matin, le directeur général de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) Tedros Adhanom Ghebreyesus. Les deux hommes ont discuté de la meilleure façon d'assurer l'accès pour tous aux vaccins contre le Covid-19.

Alain Berset a aussi discuté avec le patron de l'OMS du lancement d'un BioHub en Suisse, une structure centralisée regroupant des échantillons du Covid-19 et de ses variants. Le laboratoire de Spiez (BE) pourrait se charger de ce type d'opération, a fait savoir le conseiller fédéral.

M. Tedros a dit plus tard à la presse souhaiter l'utilisation de ce nouveau dispositif 'dès que possible'. Des pays se sont déjà engagés à partager leurs pathogènes. 'Je souhaite qu'il y ait un consensus mondial' derrière cette infrastructure, a affirmé le directeur général. L'OMS conservera la responsabilité des composantes partagées et celles-ci pourront être déplacées pour être évaluées dans différents pays.

/ATS
 

Actualités suivantes