Albert Rösti en balade au Grütli pour prendre des forces

Albert Rösti a invité la presse pour une balade au Grütli jeudi. Le président de l'UDC veut ...
Albert Rösti en balade au Grütli pour prendre des forces

Albert Rösti en balade au Grütli pour prendre des forces

Photo: KEYSTONE/URS FLUEELER

Albert Rösti a invité la presse pour une balade au Grütli jeudi. Le président de l'UDC veut prendre des forces sur la prairie avant les élections fédérales de cet automne et en vue du combat pour l'indépendance de la Suisse.

Les manifestations politiques sont interdites au Grütli et 'nous le respectons bien entendu', a déclaré Albert Rösti aux 21 journalistes, caméramans et photographes qui l'accompagnaient. Il était là pour s'accorder une journée sur la prairie pendant ses vacances.

Le président de l'UDC a donc fait ses principales déclarations durant les dix minutes que dure le trajet en bateau et sur les premiers mètres qui le mènent du ponton à la prairie. La Suisse ne doit pas signer l'accord-cadre avec l'Union européenne sinon elle perdra son indépendance, a-t-il répété.

Pas de souci

'Mais je suis ici pour prendre des forces en vue des élections fédérales de cet automne'. Il ne craint pas que son parti soit le grand perdant des élections. Il serait faux de se faire du souci, même après les mauvais résultats lors des dernières élections cantonales à Zurich et Lucerne, a-t-il déclaré aux journalistes.

Par 35 degrés, le président de l'UDC, en sueur, a aussi tenu à parler du climat. Oui, le climat change et on ne peut pas le nier, a-t-il déclaré avant de s'extasier devant la beauté du paysage. 'Si nous soumettons les paysans suisses à des nouvelles taxes, les coûts vont augmenter, les importations seront plus élevées et donc aussi les émissions de CO2', selon Albert Rösti.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus