Alcool: entre festif et addictif, la frontière est mince

Si lever le coude est festif, ce geste peut mener à l'addiction: un quiz permet de faire le ...
Alcool: entre festif et addictif, la frontière est mince

Alcool: entre festif et addictif, la frontière est mince

Photo: Keystone

Si lever le coude est festif, ce geste peut mener à l'addiction: un quiz permet de faire le point. L'OFSP lance une campagne contre la surconsommation d'alcool.

Un astronaute fête sa dernière soirée sur Terre avec une bouteille de champagne, puis va se coucher à minuit. Quand pourra-t-il au plus tôt piloter sa fusée? Si vous répondez le lendemain matin après le café, vous avez tout faux.

Le quiz vous rappelle que comme le corps dégrade environ 0,1‰ d’alcool en une heure, l'astronaute sera encore sous l’emprise de l’alcool le lendemain matin. Et le fait de boire un café n’y changera rien.

Au coeur de la campagne, organisée tous les deux ans, la semaine 'alcool', qui se déroulera dès la semaine prochaine, du 30 avril au 9 mai. Des dizaines d'actions sont prévues dans toute la Suisse, avec notamment un one man show de Thierry Meury dans plusieurs villes de Suisse romande, comme Genève ou Yverdon-les-Bains.

Risques pour la santé

L’alcool peut être, du moins partiellement, la cause de nombreuses maladies lorsqu’il est consommé en trop grande quantité, trop souvent ou au mauvais moment, rappelle l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dans un communiqué jeudi. Les maladies du foie et du pancréas dominent chez les adultes d’âge moyen, alors que les cancers prédominent chez les personnes âgées.

Le risque de développer un cancer de la bouche, du pharynx, de l’oesophage et du sein augmente de manière significative avec la quantité consommée. A cela s’ajoute le risque de développer une dépendance à l’alcool.

Alcool: un décès sur dix chez les hommes

Selon des estimations pour l’année 2011, quelque 1600 décès sont imputables à l’alcool parmi la population de 15 à 74 ans. Chez les hommes, boire engendre un décès sur dix et un sur dix-sept chez les femmes.

L’alcool joue également un rôle dans la violence domestique. Quelque 48% des femmes qui en sont victimes font état d’une consommation d’alcool problématique au sein de leur couple. Dans neuf cas sur dix, c’est l’homme qui boit. La moitié des actes de violence dans des lieux publics sont aussi liés à l'alcool.

La consommation abusive d’alcool a encore des répercussions sur l’ensemble de la société. En 2010, elle a coûté 4,2 milliards de francs à la collectivité (santé, justice, etc.).

Repères

Les hommes adultes en bonne santé ne devraient pas boire plus de deux à maximum trois verres standards d’alcool (1 verre standard contient environ 10 grammes d’alcool pur, soit 3 dl de bière ou 1 dl de vin), avance la Commission fédérale pour les problèmes liés à l'alcool (CFAL). Les femmes adultes en bonne santé ne devraient pas dépasser un à maximum deux verres par jour.

Pour tous, une pause d’au moins deux jours sans alcool par semaine est conseillée. Les enfants de moins de 16 ans ne devraient pas boire d’alcool du tout.

www.alcohol-facts.ch

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus