Annonce des primes maladie 2017: hausse de 4 à 6,5% en vue

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dévoile lundi matin le montant des primes de l'assurance-maladie ...
Annonce des primes maladie 2017: hausse de 4 à 6,5% en vue

Annonce des primes maladie 2017: hausse de 4 à 6,5% en vue

Photo: Keystone

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) dévoile lundi matin le montant des primes de l'assurance-maladie pour 2017. Elles pourraient grimper de 4 à 6,5% en moyenne, selon les comparateurs en ligne et santésuisse.

C'est à 10h00 que le ministre de la santé Alain Berset et le directeur de l'OFSP Pascal Strupler feront leur annonce devant les médias à Berne. Selon différentes estimations, la hausse pourrait être la plus forte des six dernières années.

Les premiers calculs de bonus.ch faisaient état d'une augmentation située entre 4 et 5% par rapport aux primes 2016, des chiffres relativement similaires à ceux de l'an dernier. Mais il y a quelques jours, le comparateur en ligne a revu ses estimations à la hausse, à 6,5% en moyenne nationale.

Cette révision se fonde sur les données relatives à l'augmentation des coûts de la santé, les données financières de certains assureurs et les effets de l'adaptation du mécanisme de la compensation des risques. Elle s'appuie également sur un sondage informel mené auprès des assureurs.

Des caisses pénalisées

A noter qu'un cinquième des 200'000 primes de l'assurance-maladie devront subir des hausses plus fortes que la moyenne, selon bonus.ch. Une augmentation due aux effets de l'adaptation du mécanisme de la compensation des risques, qui pèsera sur la hausse de certaines primes. Les caisses maladie, dites 'low cost' et 'satellites', auront plus de mal à maintenir des hausses modérées.

Du côté du concurrent comparis.ch, on s'attend à une hausse moyenne des primes de 6%. Sur son site, le comparateur explique cette augmentation par l'accroissement constant de l'espérance de vie et une médecine de plus en plus performante et coûteuse. L'organisation faîtière des assureurs maladie santésuisse tablait pour sa part, cet été, sur une hausse plus modeste de 4 à 5%.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus