Le gouvernement achève sa course d'école dans l'Oberland

Les conseillers fédéraux ont terminé leur course d'école vendredi. Après St-Imier (BE) la veille ...
Le gouvernement achève sa course d'école dans l'Oberland

Le gouvernement achève sa course d'école dans l'Oberland

Photo: Keystone

Les conseillers fédéraux ont terminé leur course d'école vendredi. Après St-Imier (BE) la veille, ils ont rejoint la région de Saanen, dans l'Oberland bernois, où ils ont trinqué avec la population avant de faire un tour sur des vélos électriques.

C'est devant la petite église d'Abländschen que l'excursion a débuté vendredi. Là, les conseillers fédéraux ont pris la pose pour une séance de photos. Ils ont échangé avec quelques-uns des 43 habitants de cette localité, une des plus isolées du canton.

A midi, le collège gouvernemental s'est rendu à Saanen à vélo électrique. Dans le chef-lieu du district, les ministres ont pu discuter avec les citoyens sur la place du village et assister à un concert de cuivres organisé avant le début du Gstaad Menuhin Festival.

Une région florissante

Dans une courte allocution, le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann a évoqué ses liens avec la région. 'Le Saanenland est ma deuxième patrie', a-t-il déclaré. Il y a passé beaucoup de son temps libre et y possède des amis de longue date, 'du militaire et du business', a-t-il ajouté.

Evidemment, le chef du Département de l'économie, de la formation et de la recherche avait d'autres raisons de choisir le district de Saanen comme destination. 'Ils ont réussi à atteindre presque zéro pourcent de taux de chômage', a souligné le ministre.

Une situation qui s'explique par une industrie locale bien menée et une industrie touristique exemplaire, selon Johann Schneider-Ammann. A Gstaad, des manifestations comme le tournoi de Beach volley, le tournoi de tennis ou le festival Menuhin - qui fête cette année ses 100 ans - attirent beaucoup de monde.

Des fans

C'est toutefois Ueli Maurer qui semble avoir les fans les plus fervents à Saanen. Une femme l'a bécoté et un homme l'a interpellé pour pouvoir lui payer une bière. Les autres magistrats ont eu eux aussi du succès à l'heure de l'apéro sur la place du village.

Le matin, le collège a découvert la topographie du Saanenland à vélo. 'Il s'avère que les conseillers fédéraux ne sont pas tous autant 'fit' les uns que les autres', a déclaré Johann Schneider-Ammann devant les médias. Il n'a pas cité de noms. 'Juste une chose: Ueli Maurer était cycliste à l'armée.'

Jeudi soir, les conseillers fédéraux ont regardé le match France - Allemagne dans une auberge. 'Tous étaient d'accord avec le résultat', a assuré Johannn Schneider-Ammann, laissant poindre sa sympathie pour la France.

De l'uni à la fromagerie

Jeudi, la course d'école avait mené les conseillers fédéraux à St-Imier, dans le Jura bernois. Dans la commune francophone, ils ont visité le parc technologique puis se sont rendus sur la Place du marché pour rencontrer les habitants.

Le voyage s'est poursuivi à Affoltern, en Emmental, village où a grandi le président de la Confédération. Les sept membres du collège y ont visité une fromagerie. L'excursion avait en réalité débuté sur les bancs de l'Université de Berne: les ministres y avaient suivi une présentation sur la recherche spatiale.

Les excursions du Conseil fédéral sont une bonne occasion de connaître une région et ses habitants, a déclaré Johann Schneider-Ammann à l'ats. 'C'est aussi l'occasion de discuter en toute décontraction avec ses collègues sur des thèmes politiques et privés.'

La fin de la course d'école rime avec vacances pour le ministre. Il partira une semaine en Extrême-Orient, a-t-il précisé sur demande d'une journaliste.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus