Deux arrivées d'étape en Suisse lors du prochain Tour de France

Le Tour de France 2016 fera halte à Finhaut (VS). Le 20 juillet, le peloton grimpera jusqu'au ...
Deux arrivées d'étape en Suisse lors du prochain Tour de France

Deux arrivées d'étape en Suisse lors du prochain Tour de France

Photo: Keystone

Le Tour de France 2016 fera halte à Finhaut (VS). Le 20 juillet, le peloton grimpera jusqu'au barrage d'Emosson. Les organisateurs valaisans préparent depuis 13 ans cette étape. Le Tour s'arrêtera également le 18 à Berne, avant une journée de repos.

Une première candidature de Finhaut avait été déposée il y a neuf ans, a communiqué mardi le comité d'organisation local. Depuis, les organisateurs ont fait leurs preuves. Finhaut a accueilli une étape du Tour de l'Avenir en 2006, puis du Critérium du Dauphiné en 2014.

Jusqu'à présent, l'endroit en cul-de-sac était trop exigu pour une arrivée d'étape. Il n'y avait guère de place pour évacuer tous les véhicules de la caravane. Mais le percement d'un tunnel de 7 kilomètres sous le lac d'Emosson pour les besoins du projet hydro-électrique Nant de Drance offre désormais l'espace nécessaire.

Une ascension difficile

La montée vers Emosson est sportivement probante. Lors du Dauphiné 2014, elle a donné lieu à une belle empoignade entre les leaders sur des pentes qui atteignent 11% par endroits.

Valais/Wallis Promotion estime que l'étape pourrait voir affluer 50'000 à 100'000 spectateurs pour sa seule portion terminale. L'organisme touristique se réjouit de cette décision qui confirme l'option de positionner le Valais comme destination-phare pour les passionnés de vélo et de VTT.

Le président de Finhaut Pascal May s'attend à des retombées importantes pour toute la région. La seule surprise est d'avoir obtenu cette étape en 2016 déjà. L'intérêt du Tour de France pour cette étape était bien présent. Le directeur de la manifestation Christian Prudhomme a fait plusieurs visites à Finhaut.

Mais la commune ne s'attendait pas à obtenir cette étape aussi vite. Et si tout se passe bien, Finhaut pourrait à nouveau poser sa candidature pour un tour ultérieur.

A Berne aussi

Finhaut ne sera pas la seule étape helvétique de la Grande Boucle. La Ville de Berne accueillera les coureurs le 18 juillet ainsi que le jour de repos avant le départ pour rejoindre le Valais. Pour recevoir une halte du Tour de France, la Ville de Berne verse une somme de plusieurs centaines de milliers de francs à la société organisatrice de l'événement.

Mais pour les autorités, cet événement représente pour la région une occasion unique de promouvoir ses atouts et de gagner en visibilité sur le plan international. La couverture médiatique touchera des millions de gens, ont relevé la ville et le canton de Berne.

Au cours des 40 dernières années, Bâle (1982), Crans-Montana (1984), Genève (1990), Fribourg (1997), Neuchâtel/La Chaux-de-Fonds (1998), Lausanne (1978 et 2000), Verbier (2009) et Porrentruy (2012) ont accueilli le Tour.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus