Assassinats de Rupperswil: longs mois de procédure et d'expertise

Le Ministère public argovien va demander une expertise psychiatrique sur la responsabilité ...
Assassinats de Rupperswil: longs mois de procédure et d'expertise

Assassinats de Rupperswil: longs mois de procédure et d'expertise

Photo: Keystone

Le Ministère public argovien va demander une expertise psychiatrique sur la responsabilité pénale et le risque de récidive de l'auteur du quadruple assassinat de Rupperswil (AG). Cette procédure et les interrogatoires vont durer plusieurs mois.

Le mandat pour l'expertise sera délivré ces prochains jours, indique mardi à l'ats une porte-parole du Ministère public. Cette dernière n'a en revanche pas précisé où le meurtrier suisse âgé de 33 ans était détenu.

L'avocate va se taire par respect

Dans un communiqué, l'avocate commise d'office du prévenu a annoncé qu'elle ne s'exprimerait pas face aux médias ni ne jouerait un rôle de porte-voix de son client en public avant son procès et ce, 'par respect pour les victimes et leurs proches qui ont subi des souffrances inimaginables'. Me Renate Senn a évoqué la 'lourde tâche' de défendre l'accusé que lui a confié le Ministère public.

'Les actes commis me bouleversent et me consternent profondément', écrit l'avocate. 'Dans un Etat de droit comme la Suisse', le prévenu, qui a avoué les faits lors des premiers interrogatoires qui ont suivi son arrestation jeudi dernier, a 'droit à un procès équitable', ajoute-t-elle.

'Confiante dans Etat de droit, j'ai, en tant qu'avocate commise d'office, le devoir de défendre ce principe au sujet du prévenu qui a avoué les faits', souligne Me Renate Senn. La procédure pénale et le procès du prévenu apporteront les réponses nécessaires à toutes les personnes concernées, à la population et aux médias sur les circonstances des actes commis, estime-t-elle.

Récidive évitée

L'étudiant et ex-entraîneur de football chez les juniors a avoué jeudi dernier avoir égorgé, le 21 décembre dernier, une femme de 48 ans, ses fils de 13 et 19 ans et la compagne de l'aîné, âgée de 21 ans à leur domicile familial. Auparavant, il a abusé sexuellement du fils cadet.

Lors de la perquisition menée au domicile du meurtrier, situé à quelques centaines de mètres du lieu du crime, les enquêteurs ont découvert que le prévenu avait l'intention de commettre à nouveau des crimes semblables. Son arrestation a permis d'éviter une récidive, selon l'autorité d'enquête.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus