Attentats à Bruxelles: la Suisse condamne sévèrement

La Suisse condamne 'sévèrement' les attentats qui ont fait de nombreuses victimes à Bruxelles ...
Attentats à Bruxelles: la Suisse condamne sévèrement

Attentats à Bruxelles: la Suisse condamne sévèrement

Photo: Keystone

La Suisse condamne 'sévèrement' les attentats qui ont fait de nombreuses victimes à Bruxelles, a déclaré mardi sur son compte Twitter le président de la Confédération Johann Schneider-Ammann. Il ajoute que 'notre soutien va à la Belgique'.

Toujours sur Twitter, le conseiller fédéral a aussi déclaré que 'la Suisse est profondément touchée par les événements de ce jour à Bruxelles'. 'Nos pensées aux victimes et à leurs familles', ajoute-t-il. Le premier tweet du président a été envoyé à 09h37, soit moins d'une heure et demie après les premières nouvelles des médias belges sur les explosions à l'aéroport.

Pas d'infos sur des victimes suisses

Le Département fédéral des Affaires étrangères (DFAE) n'avait lui pas à mi-journée d'informations sur d'éventuelles victimes suisses dans les attentats qui ont secoué la capitale belge. Une cellule de crise a été mise en place à Berne par les services de Didier Burkhalter.

'Nous sommes en étroite collaboration avec l'ambassade suisse à Bruxelles et les services consulaires à La Haye pour coordonner' la crise, a indiqué à l'ats Jean-Marc Crevoisier, soulignant que c'était une procédure normale en cas de pareil événement.

Le DFAE a dans la foulée revu ses consignes de sécurité pour les voyageurs sur son site. Concernant la Belgique, ils précisent que 'les autorités belges mettent en garde la population contre les risques d'attentats terroristes'. Le DFAE recommande le site du Centre de crise belge (http://centredecrise.be/fr).

Menace terroriste élevée

De son côté, le Service de renseignement de la Confédération (SRC) affirme que 'les attentats qui se sont déroulés à Bruxelles confirment l'évaluation faite au début du mois de novembre 2015 par SRC'. 'S'il n'est pas exclu que de tels attentats aient lieu en Suisse, il n'y a à ce jour aucun indice de menace directe contre la Suisse et ses intérêts', a dit à l'ats Cathy Maret, porte-parole du SRC.

'Le SRC procède à une évaluation constante de la situation à la lumière des attentats de Bruxelles', précise-t-elle en ajoutant 'que le niveau de la menace terroriste en Suisse reste toutefois élevé'.

L'Office fédéral de la police (fedpol) travaille pour sa part en étroite collaboration avec les autorités belges pour savoir s'il y a un lien entre les attentats de Bruxelles et la Suisse, a indiqué à l'ats Cathy Maret, porte-parole de fedpol.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes