Avancée de la droite au Tessin - Ballottage général aux Etats

Au Tessin, les élections fédérales de dimanche ont été marquées par une nette avancée de la ...
Avancée de la droite au Tessin - Ballottage général aux Etats

Avancée de la droite au Tessin - Ballottage général aux Etats

Photo: Keystone

Au Tessin, les élections fédérales de dimanche ont été marquées par une nette avancée de la droite, Lega et UDC confondues. Le Parti libéral-radical (PLR) reste la première formation politique du canton. La députation au National reste la même.

Pour les Etats, un deuxième tour aura lieu le 15 novembre après un ballotage général. La participation au scrutin a été de 50,6% pour le Conseil national et de 49,6% pour le Conseil des Etats.

Les députés tessinois au Conseil national sont les sortants Giovanni Merlini et Ignazio Cassis pour le PLR, Lorenzo Quadri et Roberta Pantani pour la Lega, Marco Romano et Fabio Regazzi pour le PDC, Marina Carobbio pour le PS et le nouvel élu Marco Chiesa pour l'UDC. Ce dernier a coiffé de justesse au poteau le conseiller national sortant de l'UDC Pierre Rusconi.

La formation de la députation tessinoise à la chambre du peuple reste donc inchangée pour la législature 2015-2019.

PDC et PS en léger recul

La journée électorale de dimanche a été marquée par une nette avancée de la droite dans le canton du sud des Alpes: la Lega des Tessinois et l'UDC ont totalisé près de 32% des voix (21,7% pour la Lega et 10,7% pour l'UDC), soit une hausse significative par rapport à 2011 et ceci dans la foulée des élections cantonales d'avril dernier.

Le PLR qui reste le premier parti du canton avec 23,7% des suffrages a cependant perdu un peu de terrain par rapport à 2011 (24,8%). Le PDC et le PS sont en léger recul avec 18,2% des voix (19,9%) et 14,9% (16,6%). Avec 3,5%, les Verts ont essuyé une débâcle, enregistrant une perte de plus de trois points par rapport à 2011.

La surprise 'Montagna viva'

Parmi les petites formations, la seule à tirer son épingle du jeu, avec 1,4%, est 'Montagna viva'. Elle a été fondée en 2011 par Germano Mattei, architecte du Valmaggia, élu au Grand Conseil tessinois en avril dernier et luttant pour la survie des vallées de montagne.

Fermant la marche, 'Lega Sud' - l'autre Lega, qui prône le rattachement du Tessin à la Lombardie - n'a totalisé au total que 835 voix (0,09%).

Lombardi sort en tête

Les candidats au Conseil des Etats devront en revanche retenter leur chance lors du second du 15 novembre prochain, aucun d'entre eux n'ayant obtenu la majorité absolue. Les sénateurs sortants Filippo Lombardi (PDC), en poste depuis 1999, et Ignazio Cassis, élu en 2011 à la Chambre des cantons, ont comptabilisé respectivement 38,2% et 35,2% des voix.

Ils sont suivis par l'outsider Battista Ghiggia, avocat luganais de 53 ans et candidat de la Lega, qui a fait son début en politique il y a trois mois seulement. Il a réussi l'exploit d'obtenir 31,6%.

Roberto Malacrida, candidat du PS, médecin et conseiller municipal à Bellinzone suit avec 20%. Ce dernier a indiqué dimanche soir à la Radio Suisse italienne (RSI) qu'il consultera son parti avant de décider s'il participera ou non au second tour de scrutin.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes