Cinq des sept sièges pourraient être attribués au 1er tour à Bâle

Cinq des sept membres du prochain gouvernement de Bâle-Ville pourraient être connus dès après ...
Cinq des sept sièges pourraient être attribués au 1er tour à Bâle

Dans le canton de Bâle-Ville, la majorité gouvernementale rose-verte est près de basculer à l'issue du premier tour. La présidente verte du Conseil d'Etat finit à la neuvième place.

Après le premier tour de scrutin, trois des cinq membres sortants du Conseil d'Etat et un nouveau candidat ont atteint la majorité absolue de 24'716 voix: Tanja Soland (PS), 45 ans, à la tête des finances, arrive en première position avec 33'175 voix. Elle est suivie du directeur de la santé Lukas Engelberger (PDC), 45 ans, avec 30'625 voix, le responsable de l'éducation Conradin Cramer (libéral), 41 ans, avec 29'348 voix.

Le conseiller national Beat Jans (PS), 56 ans, a aussi obtenu la majorité absolue avec 28'751 voix. La libérale Stephanie Eymann apparaît comme la candidate surprise à ces élections. Elle a raté de justesse - 79 voix - la majorité absolue et devra donc se présenter au 2e tour le 29 novembre.

Kaspar Sutter (PS), 45 ans, et Baschi Dürr (PLR), 43 ans, devront eux aussi revenir pour le 2e tour. Elisabeth Ackermann, la présidente verte du Conseil d'Etat, 57 ans, finit à la neuvième place.

Avec 47%, le taux de participation est plus élevé que celui de 2016, 44,2%.

Election à la présidence

Dans un vote séparé pour la présidence du Conseil d'Etat, Elisabeth Ackermann n'a pas non plus obtenu le nombre de voix nécessaire. Elle se dit 'très déçue' de sa mauvaise performance. 'Le fait que j'aie dû prendre une décision impopulaire peu de temps avant les élections et qu'une campagne ait été déclenchée contre moi a manifestement joué en ma défaveur', a-t-elle déclaré, faisant référence à ses décisions de gestion durement critiquées au Musée historique de Bâle.

Lors du second tour de scrutin le 29 novembre, Kaspar Sutter (PS), Stephanie Eymann (libéral), Baschi Dürr (PLR) et Elisabeth Ackermann (Verts) se battront pour une place au Conseil d'Etat. La candidate des Vert'libéraux Esther Keller se présentera également alors que l'UDC n'avait pas encore pris de décision.

Nouvelle conseillère nationale

Sarah Wyss devient la nouvelle conseillère nationale du canton de Bâle-Ville. La politicienne du PS, âgée de 32 ans, succède à son collègue du parti, Beat Jans, qui rejoint le gouvernement cantonal. Elle est députée au Grand Conseil du canton de Bâle-Ville depuis 2012. Beat Jans est au Conseil national depuis dix ans. Il souhaite renoncer à son mandat à Berne d'ici la fin du mois de décembre.

Au Grand Conseil, selon l'attribution provisoire des sièges, les Verts et les Vert'libéraux raflent des sièges aux autres partis. Le PS, la formation la mieux représentée, l'UDC et le PLR devaient y laisser des plumes.

/ATS
 

Actualités suivantes