Coup de gueule du commandant Antenen contre « le juridisme borné »

Peu coutumier du fait, le commandant de la police vaudoise Jacques Antenen a poussé lundi un ...
Coup de gueule du commandant Antenen contre « le juridisme borné »

Coup de gueule du commandant Antenen contre

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Peu coutumier du fait, le commandant de la police vaudoise Jacques Antenen a poussé lundi un véritable coup de gueule. Il a dénoncé 'le juridisme étroit et borné' qui nuit au travail des forces de l'ordre, en particulier pour la poursuite de délinquants en France.

La traditionnelle conférence de presse sur le bilan de la circulation routière est sortie pendant quelques minutes des statistiques et des habituels messages de prévention. Le commandant Jacques Antenen a fait part de 'sa préoccupation' face à l'évolution juridique actuelle et les missions de la police.

'Nous marchons sur la tête', a déploré le commandant Antenen. Il a raconté une brève histoire mettant en situation une voiture de police qui prend en chasse sur l'autoroute une voiture suspecte immatriculée en France.

Le scénario classique qui se termine par l'arrestation des voleurs sur le sol de la République et les félicitations réciproques est aujourd'hui menacé. Le week-end passé, par crainte 'des conséquences judiciaires', une poursuite en direction de la France a été abandonnée, a affirmé Jacques Antenen.

Sidérant

Les Accords de Paris, qui règlent ces questions frontalières, 'doivent être modifiés dans un sens plus favorable à la police suisse, ceci dans l'intérêt bien compris de la justice en général qui n'a pas de frontière.'

'Il est simplement sidérant qu'au 21e siècle, le simple franchissement d'une frontière passoire puisse permettre à des délinquants de narguer les autorités de poursuite pénale', a lancé Jacques Antenen.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus