Davantage de super-propagateurs avec Omicron

Au début de la pandémie, environ une personne infectée sur mille devenait un super-propagateur ...
Davantage de super-propagateurs avec Omicron

Davantage de super-propagateurs avec Omicron

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Au début de la pandémie, environ une personne infectée sur mille devenait un super-propagateur. Avec le variant Delta, c'est une sur trente et avec Omicron, une sur dix ou sur vingt, selon une modélisation de chercheurs suisses.

Delta et Omicron sont nettement plus contagieux que les variants précédents. Les personnes infectées émettent davantage de virus, et ceux-ci sont mieux à même de pénétrer dans les cellules, écrit l'équipe de Michael Riediker, directeur du Centre suisse de santé au travail et de l’environnement, dans la revue Swiss Medical Weekly.

De plus, la protection offerte par les vaccins est nettement réduite dans le cas d'Omicron. Les chercheurs estiment par conséquent que la moitié, voire les deux tiers des personnes infectées par ce variant émettent suffisamment de matériel viral pour en contaminer d'autres.

Selon cette recherche, les masques FFP2 offrent une protection suffisante dans la plupart des situations, au bureau, dans les transports publics ou dans les restaurants. Portés correctement, ils éliminent au moins 95% des aérosols de l'air inspiré.

Mais lorsqu'on se trouve sur une longue durée dans un environnement où la production d'aérosols est extrême, même ce type de masques peut s'avérer insuffisant, avertissent les chercheurs. Afin de maîtriser la nouvelle vague pandémique, ils recommandent donc de porter un masque FFP2 bien ajusté dans les espaces intérieurs, d'aérer régulièrement et d'éviter les situations où l'on parle fort et où l'on chante.

/ATS
 

Actualités suivantes