Déficit de 16,8 millions au budget de La Chaux-de-Fonds

Malgré d'importants efforts d'économies, le budget 2016 de la Ville de La Chaux-de-Fonds accuse ...
Déficit de 16,8 millions au budget de La Chaux-de-Fonds

Déficit de 16,8 millions au budget de La Chaux-de-Fonds

Photo: Keystone

Malgré d'importants efforts d'économies, le budget 2016 de la Ville de La Chaux-de-Fonds accuse un déficit de 16,8 millions de francs. Ce mauvais résultat s'explique par une détérioration des recettes fiscales des sociétés.

'La Ville de La Chaux-de-Fonds est en crise financière et en crise économique, mais nous gardons nos ambitions', a déclaré vendredi le président du conseil communal Théo Huguenin-Elie. 'Nous continuons à vivre et nous gardons la capacité à donner de l'espoir à nos citoyens', a-t-il affirmé lors de la présentation du budget 2016.

'C'est un budget difficile, lourdement déficitaire', constate le président de l'exécutif. Le résultat est fortement marqué par la crise économique que connaît l'industrie horlogère, et en particulier dans les Montagnes neuchâteloises. Depuis 2012, la Ville a perdu environ 16 millions de francs de recettes fiscales.

Moins d'une année après la détérioration brutale de ses finances, l'exécutif de la troisième ville de Suisse romande veut poursuivre de manière 'énergique' et 'rigoureuse' le redressement amorcé en 2015. Il admet qu'un effort considérable s'impose pour parvenir à rééquilibrer les finances.

Chute des recettes fiscales

La baisse des recettes fiscales, notamment liée à la conjoncture et à la décision de la BNS de lâcher le taux plancher par rapport à l'euro, s'était amorcée dès 2014. La nouvelle baisse de 7,4 millions de francs au budget 2016 est surtout due aux personnes morales.

Même si cette chute est compensée en partie par des restructurations internes et des diminutions des charges, elle impose de redoubler d'efforts pour attirer des entreprises génératrices d'emplois et de revenus, estime le Conseil communal de la Métropole horlogère. Pour l'exécutif, l'objectif est aussi d'attirer de nouveaux contribuables.

En tablant sur une conjoncture plus favorable, le Conseil communal estime qu'il doit réaliser encore 8 millions de francs d'économies pour viser un retour à l'équilibre à l'horizon 2018. Cet objectif n'est atteignable que si les 4,3 millions de reports de charges envisagés par le canton n'interviennent pas.

La nouvelle loi cantonale sur les finances contraint les collectivités à évaluer leurs biens à leur juste valeur. Cela a permis au Conseil communal de réévaluer les actifs du bilan. L'estimation de ces réévaluations représente des plus-values de 40 millions pour la fortune et de 250 millions affectés à des réserves.

Redressement des finances

Des changements majeurs sont à attendre pour l'administration et la population pour redresser les finances. Il s'agit de développer les partenariats public-privé, de poursuivre la réflexion sur le regroupement des services et de revoir des prestations gratuites à la population, a expliqué Sylvia Morel, conseillère communale en charge des finances.

Comme le Conseil communal du Locle l'a fait mercredi, l'exécutif chaux-de-fonnier a réaffirmé sa volonté d'oeuvrer avec les autres communes et le Conseil d'Etat au redressement des finances des collectivités publiques. Mais il estime que cela doit passer par une solidarité cantonale en matière de fiscalité et d'infrastructures.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus