Des milliers de personnes manifestent à Lucerne contre les mesures

Une manifestation contre les restrictions liées au coronavirus a rassemblé plusieurs milliers ...
Des milliers de personnes manifestent à Lucerne contre les mesures

Des milliers de personnes à Lucerne et Genève contre les mesures

Photo: KEYSTONE/URS FLUEELER

Une manifestation contre les restrictions liées au coronavirus et la campagne de vaccination a rassemblé plus de 4000 personnes samedi à Lucerne. Un policier a été agressé et blessé. Une manifestation similaire a réuni 800 personnes à Genève.

La manifestation à Lucerne était organisée par l''Aktionsbündnis Urkantone für eine vernünftige Corona-Politik', qui a participé au référendum contre la loi Covid 19.

Les détracteurs de la politique contre le coronavirus ont traversé la vieille ville jusqu'à l'Inselipark, sur la rive gauche du lac, pour y tenir un rassemblement avec discours. Ils ne veulent plus être tenus en tutelle sous prétexte de pandémie, ont-ils fait savoir.

Les organisateurs ont parlé de 4000 participants, la police a évalué leur nombre entre 4500 et 5000. Deux personnes s'en sont pris à un policier, qui a été blessé et hospitalisé. Deux personnes ont été temporairement arrêtées.

Parallèlement, une centaine de personnes se sont réunies de l'autre côté du lac pour une contre-manifestation. Le rassemblement de l'organisation de gauche 'Bündnis Bund Luzern' a protesté 'contre l'agitation de droite et les théories de conspiration'. Les partisans accusent les détracteurs des mesures anti-Covid de tolérer des néonazis dans leurs rangs. La ville avait autorisé les deux manifestations.

Aussi à Genève

A Genève, près de 800 personnes ont également manifesté samedi après-midi contre les restrictions liées au coronavirus, selon une estimation de la police. 'Liberté, liberté!', ont scandé les manifestants en fustigeant au passage le pass sanitaire obligatoire dans plusieurs pays européens.

'Nous ne sommes pas un peuple d'endormis', a déclaré devant la foule rassemblée sur la Place de la Navigation Chloé Frammery, figure de proue genevoise des coronasceptiques. Très applaudie, elle a critiqué la préférence faite envers les personnes vaccinées, ce qui mène 'à la discrimination'.

'Non à la dictature sanitaire' ou encore 'Non au pass nazitaire', pouvait-on lire sur les différentes pancartes. Un orateur a aussi mis en garde contre les millions de doses de vaccins injectées alors 'qu'il est en phase expérimentale'. Les manifestants ont revendiqué le droit de ne pas être vacciné.

/ATS
 

Actualités suivantes