Dix-huit ans de réclusion contre des amants pour assassinat

Une femme et son amant ont été condamnés mercredi à Porrentruy (JU) par le Tribunal de première ...
Dix-huit ans de réclusion contre des amants pour assassinat

Dix-huit ans de réclusion contre des amants pour assassinat

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Une femme et son amant ont été condamnés mercredi à Porrentruy (JU) par le Tribunal de première instance à une peine de 18 ans de réclusion chacun pour assassinat. Ces deux ressortissants afghans sont reconnus coupables d'avoir tué le mari en 2018 à Delémont.

'Il n'a pas été facile à établir la version avérée', a expliqué la présidente du tribunal. Sachant que l'aveu ne constitue plus la 'reine des preuves', il a fallu recourir à des preuves par incidence et une chaîne d'éléments à charge, notamment via des conversations via messages WhatsApp, dans un dossier très fourni.

Avant l'assassinat du 18 février 2018, les deux prévenus avaient essayé d'éliminer un mari, afghan lui aussi, buvant et se droguant, qui 'faisait obstacle à leur bonheur', selon la présidente. C'est pourquoi l'acte de condamnation a retenu le délit manqué de meurtre, après une tentative d'empoisonnement intervenu un mois plus tôt.

Après avoir ôté la vie au mari, l'amant, dont les propos ont été traduits lors du procès tenu lundi à Porrentruy (JU), avait mis le feu à l'appartement de la victime pour maquiller le crime en accident. Une situation qualifiée d'incendie intentionnel qui est venue aggraver les faits pour les deux prévenus.

Le Ministère public jurassien avait requis des peines de 16 et 18 ans contre la femme et son amant soupçonnés d'assassinat. L'avocat du prévenu avait plaidé le meurtre passionnel et demandé une peine de réclusion n'excédant pas 11 ans. La mandataire de la jeune femme avait plaidé pour sa part l'acquittement.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus