Donald Trump a dopé la visibilité de la Suisse à l'étranger en 2018

La visite de Donald Trump au WEF de Davos a braqué la lumière des médias internationaux sur ...
Donald Trump a dopé la visibilité de la Suisse à l'étranger en 2018

Donald Trump a dopé la visibilité de la Suisse à l'étranger en 2018

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La visite de Donald Trump au WEF de Davos a braqué la lumière des médias internationaux sur la Suisse, tout comme l'affaire de l'aigle bicéphale durant la Coupe du monde. Présence suisse estime que la Suisse jouit d'une image diversifiée et positive à l'étranger.

'Donald Trump à Davos, Roger à l’Open d’Australie et l’aigle bicéphale lors de la Coupe du Monde en Russie ont été les moteurs de l’image de la Suisse en 2018', résume mardi le chef de Présence suisse dans un communiqué. Globalement, Nicolas Bideau juge que l'image très diversifiée de la Suisse à étranger reflète son ADN, tant du point de vue politique, économique, sportif que social.

Selon Présence suisse, les signes de l'aigle bicéphale affichés par des joueurs de l'équipe suisse de football lors de la dernière Coupe du monde en Russie et le débat sur la double-nationalité qui a suivi ont 'monopolisé l'attention des médias'.

Par ailleurs, certaines votations populaires ont suscité un certain intérêt à l'étranger. No Billag et Monnaie pleine ont été 'abondamment' traités dans les médias étrangers, alors que l'initiative pour les vaches à cornes a aussi rencontré 'un certain écho'. Sur le plan international, les négociations entre Berne et Bruxelles portant sur un accord-cadre ont été 'régulièrement évoquées' par les médias internationaux.

Sujets régionaux

Des sujets cantonaux ont également suscité de l'intérêt hors des frontières de la Suisse, relève l'instance de promotion de l'image de la Suisse à l'étranger. C'est le cas notamment du refus de la municipalité de Lausanne d'accorder la naturalisation à un couple musulman et l'interdiction de dissimuler son visage dans le canton de St-Gall.

L’analyse réalisée par Présence Suisse montre que le volume d’articles consacrés à la Suisse dans les médias de référence étrangers n’a cessé de décroître depuis 2015. Elle explique ce recul par la crise du modèle d’affaires des médias classiques, 'les rubriques liées à l’actualité étrangère subissant de plein fouet les coupes budgétaires'.

M. Bideau pointe l'influence toujours plus fort des réseaux sociaux dans la construction de l'image de la Suisse. Ces nouvelles technologies sont également prises en compte dans l'étude de Présence suisse. 'L'évolution rapide des technologies tend à effacer les frontières traditionnelles dans le domaine de l'utilisation des médias'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus