Douche froide pour le projet de revenu de base à Rheinau (ZH)

La récolte de fonds pour le projet de revenu de base inconditionnel à Rheinau (ZH) s'est terminée ...
Douche froide pour le projet de revenu de base à Rheinau (ZH)

Douche froide pour le projet de revenu de base à Rheinau (ZH)

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

La récolte de fonds pour le projet de revenu de base inconditionnel à Rheinau (ZH) s'est terminée mardi très loin de la cible. Seuls un peu plus de 150'000 francs ont été réunis sur les 6,1 millions visés.

La campagne de financement participatif avait démarré le 16 octobre dernier. 'Nous étions conscients de la difficulté de collecter 6,1 millions de francs en aussi peu de temps', a réagi l'initiatrice du projet Rebecca Panian par communiqué. 'L'attente était haute. Très haute. Le projet osé', poursuit la cinéaste argovienne.

Tous les canaux de communication ont été investis pendant le crowdfunding. Des entreprises, des fondations et des philanthropes ont été contactés. Même le patron du réseau social Facebook, Mark Zuckerberg et l'entrepreneur Elon Musk ont été sollicités à travers les réseaux sociaux. Mais ces efforts n'ont pas suffi.

'Cette expérience aurait profité à tous'

Rebecca Panian regrette n'être pas parvenue à davantage impliquer l'ensemble des Suisses au projet. 'Beaucoup se sont demandé pourquoi ils auraient dû donner de l'argent aux habitants de Rheinau. Cela veut dire que nous n'avons pas assez réussi à faire passer le message que cette expérience aurait profité à tous.'

Il est certes 'dommage' que la récolte de fonds n'ait pas fonctionné, mais la tentative n'a 'pas servi à rien', au contraire. 'Depuis le début, les habitantes et habitants de Rheinau ont abondamment débattu du revenu de base et de ce qu'il signifiait concrètement.' Le fait que 770 des 1300 villageois se soient portés volontaires constitue à lui seul 'une petite sensation'.

Intérêt d'autres pays

L'idée a aussi suscité de l'intérêt en dehors du village, souligne le communiqué. Des demandes sont par exemple venues d'Allemagne et du Portugal en vue de tester le revenu de base dans une commune dans ces pays également.

Les 6,1 millions de francs espérés devaient servir à attribuer un revenu de base pendant une année aux personnes inscrites. Les personnes âgées de plus de 25 ans devaient toucher 2500 francs par mois. Les plus jeunes devaient percevoir des sommes moins élevées. Les participants touchant un salaire ou des prestations sociales supérieures à 2500 francs devaient rembourser le revenu de base.

Après la votation de 2016

Le concept a germé dans la tête de Rebecca Panian après la votation fédérale sur le revenu de base inconditionnel en juin 2016. Le peuple avait massivement rejeté l'initiative visant à introduire un tel système.

Une centaine de villages ont répondu positivement à l'appel de la réalisatrice. Rheinau a été sélectionné, car il s'agit à ses yeux d'une 'mini-Suisse'. L'Argovienne voulait documenter l'expérience, puis en faire un film. Une équipe scientifique devait aussi observer les changements dans la commune. L'impact sur les familles, sur le pouvoir d'achat et sur la vie du village devait être étudié.

L'équipe du projet, les habitants de Rheinau et les autorités communales doivent maintenant tirer un bilan et faire une analyse. Ils décideront ensemble de l'avenir du projet.

https://dorftestetzukunft.ch/crowdfunding/

/ATS
 

Actualités suivantes