E-voting et Union européenne au menu du congrès de la 5e Suisse

Les Suisses de l'étranger veulent pouvoir voter électroniquement aux fédérales de 2023 et sont ...
E-voting et Union européenne au menu du congrès de la 5e Suisse

E-voting et Union européenne au menu du congrès de la 5e Suisse

Photo: KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

Les Suisses de l'étranger veulent pouvoir voter électroniquement aux fédérales de 2023 et sont préoccupés par les relations entre la Suisse et l'Union européenne. Réunis en congrès annuel à Montreux (VD), ils ont largement adopté deux résolutions en ce sens vendredi.

Les élections fédérales de cet automne approchent et les Suisses de l'étranger ne digèrent toujours les arrêts des systèmes de vote du canton de Genève, de La Poste et la suspension du vote électronique au niveau fédéral pour des arguments de sécurité. Ils sont déçus de constater qu'aucun canton ne proposera cet instrument de vote pour ces élections.

Vendredi, les délégués de leur Conseil, au nombre de 98, ont ainsi très largement accepté une résolution pressant les autorités à agir, indique un communiqué. A leurs yeux, le vote électronique est un instrument 'essentiel' pour exercer leurs droits démocratiques. Et de rappeler qu'ils sont nombreux à recevoir le matériel de vote des jours, voire des semaines après la tenue du scrutin.

Pas de paralysie

'Seul le vote électronique garantit que toute la Cinquième Suisse puisse voter', souligne le texte. Et hors de question pour les Suisses l'étranger de patienter longuement avant qu'un système fiable soit mis en place.

Ils tiennent à pouvoir utiliser l'e-voting aux élections fédérales de 2023, et attendent du Conseil fédéral qu'il prenne le leadership dans ce dossier et en assure le financement. Quant aux cantons qui n'ont pas de législation autorisant l'e-voting, ils sont appelés à s'adapter en vue de la même échéance.

Autre sujet d'actualité: l'accord-cadre entre la Suisse et l'Union européenne (UE). Le Conseil a adopté à une écrasante majorité une résolution sur le sujet. Le texte rappelle qu'ils sont 458'000 Helvètes à vivre au sein de l'UE, que leur présence au sein de ses pays membres 'représente une chance pour la Suisse' et que l'évolution des relations entre les deux partenaires les inquiète.

Cinquième Suisse

Le congrès annuel des Suisses de l'étranger, qui se tient encore samedi à Montreux, se veut une plate-forme d'échanges et de réflexion offrant un regard international sur des sujets d'actualité touchant la Suisse. Aujourd'hui, environ 760'000 Suisses vivent à l'étranger et tous ont le droit de vote et d'éligibilité. Pour ce faire, ils doivent être inscrits dans le registre électoral d'une municipalité: 175'000 d'entre eux l'ont fait.

/ATS
 

Actualités suivantes