EPFL: des bulles d'air pour éviter l'ensablement des cours d'eau

Des chercheurs de l'EPFL ont montré comment des bulles d'air pourraient empêcher les sédiments ...
EPFL: des bulles d'air pour éviter l'ensablement des cours d'eau

EPFL: des bulles d'air pour éviter l'ensablement des cours d'eau

Photo: Keystone

Des chercheurs de l'EPFL ont montré comment des bulles d'air pourraient empêcher les sédiments d'obstruer les courbes dans des cours d'eau tels que le Rhin. Voie navigable, il doit être régulièrement dragué pour pouvoir rester ouvert au transport de marchandises.

Le Rhin est une artère de transport fluvial vitale, qui charrie chaque année des centaines de millions de tonnes de fret. Dans les courbes du fleuve, des courants secondaires peuvent provoquer l'ensablement lorsque des sédiments sont chassés depuis l'autre rive.

Or des rideaux de bulles d'air pourraient constituer une alternative aux coûteux travaux de dragage qui sont habituellement entrepris, selon des chercheurs de l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), de l'Université de Delft (NL) et de l'Académie chinoise des sciences.

Selon ces travaux publiés dans le 'Journal for Hydraulic Engineering', un bouillonnement d'air à partir du lit de la rivière pourrait contrarier les courants qui forment les bancs de sable. Cette approche impliquerait de poser un tube d'acier perforé dans le lit d'une courbe de la rivière, près de la rive extérieure, et d'y injecter de l'air sous pression, a indiqué mercredi l'EPFL dans un communiqué.

Dans des eaux calmes, ces bulles généreraient une circulation qui ressemblerait à un cercle aplati s'éloignant de chaque côté du tube, environ trois fois plus large que la profondeur de la rivière. Dans une rivière, le courant étirerait ce cercle en une spirale filant le long de de la courbe du cours d'eau. Les chercheurs estiment que la circulation serait assez forte pour empêcher le dépôt de sédiments dans des rivières à déplacement d'eau lent, comme le Rhin.

Compresseur à énergie renouvelable

A la suite d'expériences de laboratoire, les chercheurs ont trouvé que la force et la taille de la circulation en spirale créée ne dépendent pas de la vitesse d'écoulement de l'eau, mais des propriétés du lit de la rivière. Dans des rivières dont le lit peut être remodelé, la circulation provoquée fait plus que doubler par rapport à des rivières dont le lit est immobile et dur.

Pour activer un rideau de bulles d'air, il faut un apport constant d'air comprimé, qui doit être injecté en plusieurs endroits le long de la conduite, de manière à maintenir une pression suffisante dans toute la longueur de celle-ci.

/ATS


Actualisé le