Ebola: le vaccin testé à Genève donne des résultats positifs

Le vaccin expérimental VSV-ZEBOV contre le virus Ebola, testé ces derniers mois par les Hôpitaux ...
Ebola: le vaccin testé à Genève donne des résultats positifs

Ebola: le vaccin testé à Genève donne des résultats positifs

Photo: Keystone

Le vaccin expérimental VSV-ZEBOV contre le virus Ebola, testé ces derniers mois par les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG), a donné des résultats très positifs. Le produit a engendré une réponse immunitaire chez les quelque 150 volontaires à qui il a été injecté.

Ces personnes ont produit des anticorps capables de neutraliser le virus, a expliqué mercredi la professeure Claire-Anne Siegrist, responsable du centre de vaccinologie des HUG. En revanche, les chercheurs des HUG ignorent encore si le vaccin constitue une protection pour l'être humain.

'Nous ne savons pas le taux d'anticorps nécessaire qui permettrait de protéger une personne saine ayant un contact avec une personne infectée par Ebola', a relevé Mme Siegrist. Des études d'efficacité, sous l'égide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), doivent maintenant être menées en Afrique, dans les pays où sévit encore le virus.

Des effets inattendus

Les tests aux HUG ont permis de montrer que 9 personnes sur 10 ont eu des courbatures et une sensation de fièvre après avoir été vaccinées avec le VSV-ZEBOV. Ces symptômes, considérés comme normaux, ont rapidement disparu. En revanche, les médecins ne s'attendaient pas à voir des volontaires se plaindre de l'apparition de nouvelles courbatures dix jours après la vaccination. Ces maux ont mis une dizaine de jours à s'estomper.

Des volontaires ont aussi souffert de légères dermatites, aux pieds notamment. Pour le moment, les spécialistes ignorent pourquoi certaines personnes ont réagi ainsi, alors que d'autres ont subi le vaccin sans encombre. Les investigations continuent, a souligné Mme Siegrist.

L'âge moyen des 158 volontaires qui ont joué les cobayes pour tester ce vaccin expérimental s'élevait à 42 ans. Parmi les volontaires se trouvaient 60% d'hommes. Quatre personnes sur dix avaient des risques d'être exposées au virus Ebola, car déployables dans des pays infectés.

Autre vaccin

Un autre vaccin expérimental, le ChAd3, est testé au CHUV, à Lausanne. L'évaluation du produit touche à sa fin et les résultats vont rendus publics prochainement. Ce vaccin, tout comme le VSV-ZEBOV est sûr. Les résultats des essais effectués aux HUG ont été publiés dans la revue spécialisée 'New England Journal of Medicine'.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus