Eglises: mesures pour éviter d'infecter les paroissiens

Les communautés religieuses appellent à la prudence en raison du coronavirus. L'Eglise évangélique ...
Eglises: mesures pour éviter d'infecter les paroissiens

Eglises: mesures pour éviter d'infecter les paroissiens

Photo: EERV

Les communautés religieuses appellent à la prudence en raison du coronavirus. De nombreux cultes n'auront pas lieu dans le canton de Berne. Ailleurs, on préconise pendant la cène de boire le vin rouge à l'aide de gobelets plutôt que de partager la même coupe.

Après la cathédrale de Genève, c'est à celle de Berne de renoncer au culte dimanche. Et cela va plus loin dans le canton de Berne où de nombreux cultes sont d'ores et déjà annulés.

Dans le reste de la Suisse, les cultes et messes auront bien lieu. Reste que les rencontres d’Eglise, les cultes et les célébrations de la cène notamment représentent des vecteurs facilitant la transmission du virus, peut-on lire sur le site en ligne de l'Eglise évangélique réformée vaudoise (EERV).

Ainsi l'institution recommande lors de la communion, soit que l’officiant trempe le pain dans la coupe avant de le donner au paroissien, soit d'utiliser des gobelets individuels.

L'EERV propose même le nom de commerçants où se procurer le matériel adapté. Elle demande aussi à ses pasteurs de ne pas inciter les paroissiens à des contacts directs comme les poignées de main.

Chez les catholiques, le Diocèse de Bâle recommande aussi une série de mesures visant à éviter les contacts pendant la messe, à l'image de la poignée de mains au terme du Pater noster. Les personnes présentant des symptômes de grippe doivent rester à la maison, y compris les prêtres et auxiliaires de liturgie, lit-on dans le Quotidien jurassien.

Les ministres de la communion devront s'être préalablement désinfecté les mains avant de donner la communion, tandis que déposer l'hostie dans la bouche devrait être évité. Les célébrants sont aussi priés de ne pas se transmettre le calice pour y boire le vin rouge, mais de plutôt y tremper son hostie. Certaines paroisses ont par ailleurs retiré l'eau des bénitiers.

Les autres religions ne sont pas insensibles à l'épidémie et certaines de leurs organisations ont également appelé leurs fidèles à la prudence. Ainsi d'une communauté musulmane qui avait exceptionnellement recommandé à ses membres ne pas se déplacer à la Mosquée vendredi, en priant chez soi en particulier en faveur des personnes infectées par le Covid-19.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus