Esther Waeber-Kalbermatten et Stéphane Rossini réunis sur une liste

Sans surprise, la sortante Esther Waeber-Kalbermatten et Stéphane Rossini ont été désignés ...
Esther Waeber-Kalbermatten et Stéphane Rossini réunis sur une liste

Esther Waeber-Kalbermatten et Stéphane Rossini réunis sur une liste

Photo: Keystone

Sans surprise, la sortante Esther Waeber-Kalbermatten et Stéphane Rossini ont été désignés candidats du PS valaisan à l'élection au Conseil d'Etat de mars 2017. Ils seront réunis sur une liste. Aucun autre candidat n'est sorti du bois lors du congrès réuni à Sierre.

Esther Waeber-Kalbermatten, 64 ans, et Stéphane Rossini, 53 ans, ont été plébiscités par les quelque 250 militants du Haut et du Bas-Valais. Ils figureront sur une liste unique acceptée à la quasi-unanimité des membres.

Le congrès a été rondement mené en un peu plus d'une heure. Les débats dans la salle ont été quasi inexistants.

Le temps de la campagne

Après le vote, Stéphane Rossini s'est exprimé en premier. 'Il est temps de faire campagne. Je suis prêt à mettre mes compétences et mes réseaux à disposition du Valais', a-t-il déclaré.

L'ancien président du Conseil National a rappelé son combat pour un Valais libéré de 'ses conservatismes désuets' et de ses 'magouilles'. Il a déploré un gouvernement cantonal 'souvent médiocre' et a plaidé pour une vision, pour la rigueur et l'intégrité.

'Ma candidature n'est pas une candidature personnelle. C'est le résultat d'une demande collective, de ceux qui ont porté une participation des socialistes du Bas-Valais', a-t-il souligné.

Unis pour maintenir le siège

'Je représente la voix de la gauche, mais aussi celle des femmes', a déclaré Esther Waeber-Kalbermatten, qui brigue un troisième mandat au gouvernement. La conseillère d'Etat a défendu en français son bilan à l'exécutif sans vouloir entrer dans trop de détails: 'Ce n'est pas dans ma nature de me mettre en avant'.

'Le temps des divergences est terminé. C'est unis que nous maintiendrons notre siège au gouvernement', a-t-elle lancé, faisant allusion aux dissensions qui ont déchiré le parti ces derniers mois.

En acceptant la liste ouverte à deux candidats, la conseillère d'Etat et la section haut-valaisanne du parti ont choisi de se rallier à la volonté du PS du Valais romand. Elles ont aussi privilégié l'apaisement et l'unité du parti.

Pour la photo

Réunis sur une liste commune, Stéphane Rossini et Esther Waeber-Kalbermatten devront apprendre à cheminer ensemble. Cela alors que, en juin dernier, l'ancien président du Conseil national a sévèrement critiqué le bilan de la conseillère d'Etat.

Sur la scène de l'aula de l'HEVS de Sierre, les deux candidats ont posé ensemble pour la photo pour les médias. Mais ils n'ont échangé aucune poignée de main ou embrassades.

Tous dans la course

Si le PS veut préserver son unique siège au gouvernement valaisan, le PDC compte bien garder son acquis. Il lance dans la course le sortant Jacques Melly ainsi que Christophe Darbellay et Roberto Schmidt.

Le PLR espère reconquérir le siège perdu en 2013. Il présente un double ticket avec Frédéric Favre et Claude Pottier.

L'UDC lui a fait du pied cette semaine en lui proposant de faire liste commune. Une proposition déjà déclinée par le PLR il y a quatre ans.

L'UDC Oskar Freysinger briguera un nouveau mandat. Un colistier du Haut-Valais n'est pas exclu.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus