Fédérales 2019: La vague écologique continue sa progression

Verts et Vert'libéraux devraient nettement progresser lors des élections fédérales cet automne ...
Fédérales 2019: La vague écologique continue sa progression

Fédérales 2019: La vague écologique continue sa progression

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Verts et Vert'libéraux devraient nettement progresser lors des élections fédérales cet automne. Les deux partis ont encore gagné des points, selon le dernier sondage de Tamedia. L'UDC devrait quant à elle être le parti à perdre le plus de plumes.

Si le Conseil national avait été élu ce week-end, les Verts obtiendraient 10,2% des voix, soit 3,1 points de pourcentage de plus qu'en automne 2015. Le PVL serait à 7,2% (+2,6), indique le sixième sondage de Tamedia publié dimanche matin. Encore une fois, les deux partis affichent une légère progression par rapport à la dernière enquête, réalisée en mai.

A l'inverse, l'UDC serait le parti qui perdrait le plus de plumes. Il resterait toutefois largement en tête avec 27,9% (-1,5).

Les autres grands partis subiraient également des pertes. Le PS obtiendrait 18% des voix (-0,8 point), le PLR 15,6% (-0,8) et le PDC 10,4% (-1,2). Toutes ces fluctuations vers le bas se situent dans la marge d'erreur statistique, précise le sondage.

Santé, rentes et climat

Les partis écologistes marquent notamment des points auprès des jeunes: 22% des moins de 34 ans entendent voter pour l'un des deux. Les Verts, ainsi que le PS, sont par ailleurs plus appréciés des femmes. Le PLR est en revanche davantage plébiscité par les hommes. L'électorat UDC est quant à lui paritaire.

Les coûts de la santé arrivent une nouvelle fois en tête des préoccupations des sondés. Pour 70% d'entre eux, il s'agit d'un problème politique persistant. Les rentes (62%) et le changement climatique (52%) viennent ensuite. Les considérations environnementales intègrent ainsi pour la première fois le podium.

Les relations entre la Suisse et l'Union européenne (46%) glissent ainsi au quatrième rang. Seuls 39% des sondés s'inquiètent encore de l'immigration et 33% du système d'asile.

Présidents de parti mauvais élèves

Le Conseil fédéral et les parlementaires ont également été passés sur le grill. Si les sondés se disent majoritairement satisfaits (8%) ou plutôt satisfaits (45%) des ministres, ils sont moins contents du travail des parlementaires. Seuls 46% sont satisfaits ou plutôt satisfaits d'eux.

Les présidents de parti ont de leur côté reçu des notes, allant de 1 à 6. Et pas un seul n'obtient la moyenne. Petra Gössi (PLR) arrive en tête avec 3,93. Elle est suivie de Gerhard Pfister (PDC/3,64), Regula Rytz (Verts/3,63) et Christian Levrat (PS/3,62). Albert Rösti (UDC/3,41) finit quant à lui bon dernier.

Campagnes polémiques

Les sondés ont encore pu s'exprimer sur les deux campagnes polémiques de l'UDC et du PDC. Sans surprise, les sympathisants de l'UDC estiment à une large majorité (71%) que l'affiche de la pomme infestée de vers est bonne. La majorité des adhérents des autres grands partis la trouve quant à elle diffamatoire et déplacée.

La campagne en ligne du PDC séduit moins dans son propre camp. Seuls 36% de ses membres pensent qu'elle est réussie. Pour la majorité des sympathisants des autres partis, c'est une campagne de dénigrement.

Le sondage a été réalisé la semaine dernière sur les portails d'information de Tamedia: 20'515 personnes de toute la Suisse y ont participé. La marge d'erreur est de 1,3 point de pourcentage. Il s'agit du sixième et dernier sondage de l'entreprise avant l'échéance du 20 octobre.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus