Fête du peuple sous le signe du nouveau vote de Moutier (BE)

La Fête du peuple jurassien ce week-end s'est inscrite dans un contexte tendu dans l'attente ...
Fête du peuple sous le signe du nouveau vote de Moutier (BE)

Fête du peuple sous le signe du nouveau vote de Moutier (BE)

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La Fête du peuple jurassien ce week-end s'est inscrite dans un contexte tendu dans l'attente de la date du nouveau vote de Moutier (BE). Pour le Mouvement autonomiste, le grand gagnant d'un transfert dans le Jura serait la paix retrouvée dans la cité prévôtoise.

'Depuis trois ans, tous les regards sont tournés vers Moutier, cité victime d'une ignominie juridique sans précédent dans l'histoire jurassienne depuis 1815', a déclaré dimanche à Delémont le secrétaire général du Mouvement autonomiste jurassien (MAJ) Pierre-André Comte. 'C'est à Moutier que bat le coeur du Jura', a ajouté M. Comte lors de son allocution devant des militants.

Pour Pierre-André Comte, un 'vote positif' serait synonyme de la paix retrouvée à Moutier. 'Si Moutier vote oui l'an prochain, c'est la page tournée et la main tendue', a relevé le secrétaire général du MAJ. Il estime que si le Jura bernois veut obtenir davantage de pouvoir après un départ de Moutier, il pourra dire qu'il veut suivre l'exemple de la cité prévôtoise.

Date du vote

Dans l'immédiat, les regards se portent sur le choix de la date pour la répétition du vote sur l'appartenance cantonale. Le gouvernement bernois et la municipalité de Moutier à majorité autonomiste sont en désaccord. Alors que le Conseil municipal retient le 9 mai 2021, le Conseil-exécutif bernois propose la date du 7 février 2021. Pour le Grand Conseil bernois, le vote doit se dérouler au cours du premier trimestre 2021.

'Nous avons besoin d'une nouvelle campagne électorale, nous avons besoin de débats et d'échanges', a souligné M. Comte qui accuse les autorités bernoises de ne pas vouloir ce débat. Pour l'animateur du Groupe Bélier Jonathan Gosteli, les débuts d'année parsemés de fêtes et de vacances ne sont pas propices à battre le pavé, encore moins avec les mesures sanitaires.

'Les autorités communales prévôtoises ont choisi une date pour de justes et légitimes motifs, alors que les autorités bernoises ont opté pour un choix purement partisan', a déclaré l'animateur du mouvement de lutte. Jonathan Gosteli a appelé la Confédération à s'engager davantage pour permettre à Moutier de choisir son destin.

Il incombe à la Conférence tripartite, qui réunit sous l'égide de la Confédération les Gouvernements jurassien et bernois, de trancher. Une décision devrait tomber ces prochaines semaines.

Mais il n'a pas seulement été question de Moutier lors de cette 73e Fête du peuple. Cette année marque aussi le 70e anniversaire de la reconnaissance du peuple jurassien dans la Constitution bernoise adoptée en votation populaire en 1950.

Rauracienne version Covid-19

Ce volet politique, retransmis sur la page Facebook du MAJ, s'est achevé sur la Rauracienne, hymne du canton du Jura. Mais en raison des mesures sanitaires imposées par le Covid-19, les participants ont été invités à ne pas se donner la main comme le veut pourtant la tradition. Pour la même raison, la partie festive a été annulée.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus